Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). On y ajoute des "brèvesNEWS" dans une 2e partie… Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui voudront bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites…

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant d'abord sur son titre en rose)

lundi 1 juin 2020

☮ Guignol's Rock #2447 BrèvesNews post-Covid à Lyon (etc) du 1-6 au ??–?-2020

BrèvesNEWS post(?-)Covid : Ré-ouverture des salles rock?, Pandémie Covid et polémiques, George Floyd: Black lives matter, The Raconteurs à l'Electric Lady, The Crossroads Confined Countdown Festival, Springsteen 1981 à Lyon, Sauvages 75/85 Lyon, L'Enfant Éternel Denis Lecarme, OK Boomers!, Blues Café Live, Bigoût Records, Rock & Folk #634, Marc Zermati, Alicia F!, Big Beat, Jukebox Magazine, Steve Priest, Keith Tippett, Dion, Thomas Dutronc, Enchères vinyles Kœchlin, Jacques Demêtre, Marcel Maréchal…

THE RACONTEURS, nouvel EP live à Electric Lady…

 Rock et "distanciation sociale": incompatibles…!! 
Putain, on avait dit parution le 1er Juin ? Et nous y sommes… Alors on essaie de vous concocter une page… une de plus sans concerts (sans vrais concerts on va dire). Reprise quand…? Et surtout comment…!? Les professionnels n'ont pas envie de reprendre avec des jauges réduites (comme proposé par Edouard Philippe. C'est de toute façon incompatible avec leur modèle économique, voir cet article récent des Echos).
Eh puis, vous voyez vraiment, vous, un concert de rock avec un mètre entre chaque spectateur…?? Le rock semble bien incompatible avec les "distanciations sociales"!!! Marrant d'ailleurs comme les "mesures barrières" n'ont jamais été autant considérées comme primordiales (et suivies…?) que depuis qu'elles ne servent probablement plus à grand chose… (on risque d'ailleurs de se faire mal voir d'oser l'écrire…).

PS: Article de Thierry Messirel dans Le Progrès du 9-6-20 : « Quand pourrons-nous retourner dans les salles de concert ? Sur le papier, rien ne s’oppose au retour des concerts de moins de 5000 spectateurs. Mais en l’absence de précision quant aux mesures sanitaires nécessaires, les organisateurs de concerts attendent septembre et un retour à la normale pour envisager la saison 2020…».

PS2: L'Appel des indépendants, Acte 2

PS3: Sur Lyon.fr (officiel !) le 16-6 : Réouverture progressive des lieux culturels…

Le Progrès du 13-6 : Jura, Le festival (reggae) No Logo en quête de soutiens…
Le Progrès du 11-6 : Les Red Hot Chili Peppers seront à la première du Felyn Stadium Festival le 19-6-2021 au Groupama Stadium…
Le Petit Bulletin du 17-6 : « « Si ça ne repart pas en septembre, le Sonic c’est fini »…



Le Covid, encore le covid, toujours le Covid, ou la Covid si vous trouvez que ça sonne mieux, et on va se retrouver encore à vous servir notre laïus médico-politique (on l'avait un peu préparé, alors on vous le livre) que vous n'êtes (heureusement) pas obligés de lire…

 Cette "science médicale" qu'on nous impose… 
Oui, la vie considérée comme normale reprend petit à petit, les gens se remettent à courir (pas les joggers. les autres, ceux qui courent après leur vie), sur les routes les moteurs se sont remis à ronfler, souvent rageusement (mauvais présage pour un "après écologique"…), et d'ailleurs les cons sont tous ressortis (mince, on les avait un peu oubliés ceux-là, parmi les avantages du confinement).
C'est que l'épidémie semble bel et bien se calmer. De manière assez inattendue, mais notez que c'est quand même ce que prédisait "le prophète" (ah ah!) Didier Raoult (voir notre précédent numéro). À propos de l'infectiologue marseillais rebelle (ou simplement un peu plus libre que les autres, tous tellement formatés) l'acharnement contre "sa" chloroquine a donc connu de nouveaux rebondissements, que les journalistes (non moins formatés) se sont empressés de vous relater (on parle bien sûr de l'étude du Lancet, justement considérée par lui comme "foireuse") . On vous livre à ce sujet ces quelques lignes d'un certain Robert Lafont (sur Entreprendre.fr, vous pourrez aller y voir la suite) « Le Big Pharma peut-il laisser une telle sommité venir contrecarrer la stratégie avérée visant à trouver et commercialiser un vaccin et un traitement contre la Covid concernant quelques 7 milliards de personnes. La vérité est que Raoult et son traitement à partir de molécules sans brevets est un grain de sable venant enrayer cette machine commerciale parfaitement huilée qu‘est devenue l‘industrie de la santé…». 
Une industrie qui marche main dans la main avec l'OMS, et qui fait même (en loucedé) marcher nos gouvernements, à commencer par celui de la France. Du coup, le benêt Trump apparaitrait presque comme un rebelle…!!
La chloroquine n'est peut-être pas une panacée, mais de là à déclencher cet acharnement… Il y a un autre anti-paludéen qui déplaît tout autant à Big Pharma, mais naturel celui-là (en plus…!). C'est la plante utilisée par les Africains, Artemisia annua (l’armoise annuelle). Certains se sont même aperçu qu'elle pourrait avoir une action, au moins préventive, contre le coronavirus. D'où le médicament Covid-Organics proposé depuis Avril par le président malgache Andry Rajoelina. Une solution dont la médecine officielle occidentale et l'OMS ne veulent évidemment pas entendre parler… Cette dernière vient toutefois de montrer un semblant de bienveillance pour la tisane malgache en collaborant "pour évaluer l’efficacité et l'innocuité de ce produit", mais celui-ci reste bien sûr "non validé". Toutes les médecines naturelles sont de toute façon systématiquement écartées par la médecine occidentale (évitons de dire "traditionnelle", ce qui est complètement faux. Chimique serait plus juste, ou commerciale…). L'artémise est d'ailleurs interdite en France (par ici une pétition contre cette interdiction), comme on a essayé de le faire pour …le purin d'ortie …ou pour l'homéopathie ! (En vrac…! toutes choses qui pourraient nuire aux profits de Big  Pharma-Big Chimie). 
Bon je crois qu'on va arrêter là notre démonstration pour revenir à des choses réputées plus futiles, comme le wock'n'roll, qui nous permet un peu d'oublier que ce monde marche sur la tête, ou en tout cas de mieux le supporter…

Autres LIENS divers :
Sur Santé-Corps-Esprit : L'hallucinant coup monté contre la chloroquine… 
Sur CNews : Covid-19 : Le cannabis plus efficace que l'hydroxychloroquine… (sic) 
Chez PureSanté : La science est "polluée" par la politique, l’argent et le sensationnalisme…
Sur L'Influx (de la BML) : Quels sont nos futurs possibles et dans quel monde voulons-nous vivre demain ? 

Il vaut mieux en rire…? PopUpVIDEO<< Pierre Perret - Les confinis 


……
Les brèvesNEWS de Guignol's Rock
…(à suivre)…



Les précédentes brèvesNEWS (LITTLE RICHARD, Moon Martin, Phil May, Larkin Poe, Fiona Apple, Tony Allen, Florian Schneider, Dave Greenfield, Idir, Muddy Waters, Eric Burdon, The Kinks, The Hoodoo Gurus, The Late Veterans, Bertrand Burgalat, Frank Berty, Les Chaussettes Noires…)  sont encore consultables ici…<<


US politics : on reprend juste ici (et sans commentaires) cette publication/illustration Facebook du soul-brother lyonnais Robert Lapassade…

…Avec les vidéos emblématiques qui l'accompagnent…
PopUpVIDEO<< Say it Loud- I'm Black and Proud - James Brown 
PopUpVIDEO<< "I have a dream" : c'était il y a 55 ans 





 The Raconteurs chez Electric Lady… 
Oui, on a mis les Raconteurs en couverture, parce que vient de sortir leur EP live (7 titres, vous aurez tous les détails en allant sur ce site… hongrois !! Demandez à Google de traduire). Un EP live réalisé au fameux studio new yorkais Electric Lady (ouvert par Hendrix en 1970, pour les non spécialistes). C'est une série en fait, sponsorisée exclusivement par Spotify, d'autres live à l'Electric Lady (land) sont donc à venir… Autour de cet événement, leur ami le réalisateur Jim Jarmusch a réalisé un intéressant documentaire d'une petite heure, que nous vous proposons ci-dessus (ou dessous, on va voir en faisant notre "mise en page"…). Il y est entre autre question du titre Blank Generation (de Richard Hell & The Voidoids), qui avait été enregistré à Electric Lady, et qu'ils reprennent ici…


PS du 9-7 : À l'occasion de l'anniversaire de Jack White (45 ans), Rock & Folk publie cette petite vidéo récapitulative de sa carrière…:
PopUpVIDEO<< Joyeux anniversaire Jack White ! 





 Crossroads confined 
Euh, on peut aussi attirer votre attention sur un autre genre de série, initiée chez nous par le journaliste, auteur, etc (ses casquettes sont très multiples) Christophe Goffette. Une série de live "spéciale confinement" intitulée The Crossroads Confined Countdown Festival (Crossroads était le nom du magazine que Christophe avait fondé jadis…). Voir le site web… et la page YouTube où l'on peut retrouver tous les lives enregistrés. Série très orientée blues-rock, déjà largement entamée donc, (l'essentiel en Mai), mais on vous en cause quand même bien sûr… Avec des lives internationaux et le plus souvent très remarquables (voyez le Little Bob ci-dessus…). Et une sélection a d'ailleurs été regroupée pour un double album (c'est par ici).
Sur cette page du site, vous trouverez l'ensemble des artistes participants (par ordre alphabétique) et en cliquant sur leur nom, vous obtiendrez une nouvelle page avec plein de renseignements, et vous pourrez même faire des donations envers les artistes de votre choix…


 Springsteen 1981 à Lyon 
Bruce S. au Palais des sports de Lyon 1981 (Photo SD) 
Fabrice Szabo nous écrit qu'il est "en train de monter un projet de bouquin sur la découverte de Springsteen par le public français entre 1975 et 1981 (avec un petit "back to the future" en 1985). Evidemment, le passage par Lyon en 1981 se pose là comme "moment". C'est lui qui le dit, et il cherche donc des "trucs" (témoignages, photos, couverture par les médias locaux) sur le concert mais aussi sur "l'impact" de ce concert sur ce qui se passait à l'époque à Lyon (après les interdictions de concerts au Palais des Sports et ailleurs à Lyon).
Une page facebook a été ouverte récemment pour ce projet qui se met doucement en route.
Si vos souvenirs vous permettent d'y contribuer, vous serez bienvenu…





 Sauvages 75/85 à Lyon 
On vous parlait récemment des groupes Facebook consacrés au "rock à Lyon" (c'était par ici), eh bien il faut y ajouter celui créé récemment par Thierry Gerberon, et qui porte le même nom que son film, "SAUVAGES ! 1975-1985 Lyon Révolution Rock". Il y poste bien sûr des extraits de ce remarquable documentaire qu'on avait pu voir sur France 3, mais aussi d'autres documents…
Et d'autres profitent du mur du groupe bien sûr, comme François de Tous En Tong, qui attire notre attention sur la mixtape "Lugdunum Punk Rock – Un survol arbitraire de la scène punk-rock lyonnaise 1978-2020 – par Joost Van Der Weerd" qu'on peut trouver sur le site JécouteSardouDansLeNoir




 L'Enfant Éternel 
À Lyon, parution sur le label Skylab de Dangerhouse d'un single (un peu court comme format pour ce genre d'hommage, non…? mais il s'agit de deux inédits) intitulé "L'Enfant Éternel" consacré à Denis Lecarme, disparu en Janvier 2019, "un des fondateurs de la scène cold wave lyonnaise au sein de Discipline, puis de L'Enfance Eternelle, suivis par Le Bal Perdu et l'Orchestre de Poche…", etc. On vous met ci-dessous (cette fois) le post [Facebook] de Bruno B…

Pour ceux qui ne peuvent pas se rendre au magasin (tout le monde peut pas être de Lyon dirait Guignol), il faut passer par la boutique Discogs





On vous a parlé (dans ce numéro d'Avril) des régionaux de OK BOOMERS… Eh bien depuis sont arrivées quelques démos sur Soundcloud (enregistrées et mixées au studio Islands Road au Sud de Lyon. Mars 2020), dont celle ci-dessus qui reprend le fameux California Sun (Rivieras 1964, Ramones…).

Et par la même occasion on apprend que le groupe sera le 11 Mars 2021 au Blues Café Live (s'il n'y a pas de nouvelle épidémie d'ici là…). Voici d'ailleurs l'affiche de la saison 2020/2021 du Blues Café Live



Dans Le Petit Bulletin du 7-6-2020…: Le label noise lyonnais BIGOÛT RECORDS ouvre une boutique au 24 rue des Capucins, "le nouveau repaire des amateurs de vinyles bruyants"… Sébastien Broquet vous raconte ce qui a amené les deux protagonistes, Paul Martin et Damien Debard, jusque là…


 Rock & Folk #634
[NB: Ce numéro ne sera en kiosque que dans quelques jours vu les problèmes actuels dans la distribution de la presse]


L'article sur Kraftwerk nous révèle des choses peu connues sur le groupe, avec les confidences de Maxime Schmitt (producteur, etc), qui était l'ami de Florian Schneider…



Avec Joe Strummer
13-6 : Décès inattendu, à 75 ans (crise cardiaque semble-t-il) de MARC ZERMATI, grand activiste du rock en France, personnage remarquable et incontournable malgré un tempérament râleur… Disquaire à l'Open Market, il avait ensuite fondé Skydog Records en 1972 où sortirent le "Metallic K.O." de Iggy and the Stooges, le "Thunder Express" du MC5, plusieurs Flamin' Groovies, Johnny Thunders, etc. [voir liste chez Discogs]. Il s'est toujours occupé des groupes les plus rock de France et de Navarre, Dogs, Dr Feelgood, etc, en les faisant tourner. Considéré comme le parrain du punk, c'est aussi lui qui avait mis sur pied la programmation des fameux festivals de Mont-de-Marsan en 1976 et 1977…
PopUpVIDEO<< ROCK IS MY LIFE PART 1  
PopUpVIDEO<< Vince Taylor, Marc Zermati Paris 1976 


 Pasionaria rock'n'roll à Montreuil


Alicia Fiorucci est une pasionaria du rock'n'roll, une personnalité un peu spéciale (quelque peu provocatrice, voire un peu givrée trouveront sûrement certains) qui ne reste jamais les deux pieds dans le même sabot. Elle a fait de la radio, écrit dans des fanzines, puis dans Juke Box magazine, etc. Et puis assez récemment (2017) elle a rencontré le guitariste Tony Marlow (c'était chez Marc Zermati, pour situer…), à l'impressionnant passé rock'n'roll lui aussi [Wikipédia], et de fil en aiguille elle s'est mise à chanter avec lui. Aujourd'hui, sous le nom (de groupe) Alicia F! (ne pas oublier le point d'exclamation, elle y tient…) elle sort un premier 45 tours. Oui, un vinyle, avec 2 titres, une création nommée My No Generation et une reprise sur l'autre face, le fameux I Fought the Law (de Bobby Fuller, aux Clash…).
PopUpVIDEO<< Tony Marlow & Alicia, I Fought The Law  
PopUpVIDEO<< Alicia F! , Paranoid (Live @ La Comédia - Montreuil) 
PopUpVIDEO<< Tony Marlow & Alicia - Cherry Bomb (@ l'Armony - Montreuil, 2019) 

PopUpVIDEO<< Tony Marlow @ Crossroads Confined Countdown Festival (30mn) 


Big Beat, ceux parus en numérique (22 à 34)
BIG BEAT Magazine enfin disponible sur le Web de manière permanente
Consacré principalement aux pionniers du rock et aux grands de la country, Big Beat était à ses origines (en 1969, alors sur papier) stéphanois, ou plutôt saint-chamonais. Après une longue éclipse, le magazine est revenu en numérique en 2016. On a d'ailleurs signalé ici dans Guignol's Rock toutes les parutions de cette version digitale (pour les retrouver faire le libellé Juke Box dans la colonne de droite). Mais les moyens pour l'obtenir n'étaient pas bien aisés ni pérennes… Aujourd'hui (et on espère que ça va durer) on peut trouver tous les numéros à télécharger en pdf (y compris les 19 plus anciens, jadis imprimés) sur le site PearlTrees



Sur ce dernier sommaire, vous pouvez retrouver les noms des principaux collaborateurs…
Disparition de JUKEBOX Magazine, ce numéro 400 est le dernier. La fin d'une belle aventure de 36 ans au service des amateurs de rock, des collectionneurs…
Wikipédia : « Jukebox magazine est (était…) une revue musicale mensuelle française fondée par Jacques Leblanc et destinée aux collectionneurs de disques vinyles. La revue est créée en septembre 1984, à la suite du succès de la première Convention Internationale des DISques de Collection (CIDISC)1 en mai 1984. Plus généralement, elle s'adresse à tous les passionnés de musique populaire (la chanson, le rock…) et notamment à ceux qui gardent la nostalgie des sixties…».




On apprend par Christophe Simplex sur FB la disparition de Steve Priest, le bassiste de Sweet: «…un de mes groupes favoris [dit-il]... Chantres du glam rock, ils avaient su se réinventer dans la 2e moitié du 70's pour aligner une série de très bons albums. Un groupe totalement sous-estimé, notamment chez nous.
Après Brian Connolly (†1997) et Mick Tucker (†2002), il ne reste plus qu'Andy Scott sur le pont. Tiens, je vais me repasser "Sweet Fanny Adams" et "Desolation Boulevard"»
PopUpVIDEO<< Sweet - Sweet F.A. - Musikladen 20.02.1974 OFFICIAL   
PopUpVIDEO<< Sweet - Burn On The Flame - Supersonic 16.10.1975 (OFFICIAL)






Disparition ce 14-6 à 72 ans de Keith Tippett, pianiste et compositeur britannique, d'un jazz de tendance très expérimentale (Centipede, Ark, Mujician, King Crimson, Ovary Lodge…). Il avait connu divers problèmes cardiaques ces dernières années qui l'avaient empêché de travailler pendant plusieurs mois… Il avait pourtant prévu de sortir en 2020 un nouvel album de sa série "Couple in Spirit" avec sa femme Julie (qu'on avait connu dans les 60s comme Julie Driscoll, avant que son mariage avec Keith ne l'amène vers des sphères plus expérimentales). Ses collaborations diverses  vont de Robert Fripp à Robert Wyatt, etc. Plus d'infos et de nombreuses vidéos sur le site français RythmesCroisés ("musiques de traverses et de traditions").


 Deux sorties avec des ami(e)s


From USA, sortie ce 5-6 de l'album de DION, celui là-même qu'on avait découvert en France dans les 60s avec des titres comme Runaround Sue ou The Wanderer (deux tubes largement repris alors par nos chanteurs français). Dion a poursuivi une fort belle carrière aux USA avec des sorties d'albums régulières pendant toutes ces décennies. On parle sans doute un peu plus chez nous (voir chez Blues Café Radio par exemple) de son nouvel opus, intitulé BLUES WITH FRIENDS, pour lequel il a invité un pléiade de stars de la musique (on vous laisse parcourir la pochette…).
PopUpVIDEO<< Dion - "Bam Bang Boom" featuring Billy Gibbons
PopUpVIDEO<< Dion - "Can't Start Over Again" featuring Jeff Beck 
PopUpVIDEO<< Dion - "Uptown Number 7" featuring Brian Setzer  
PopUpVIDEO<< Dion - "Hymn To Him" featuring Patti Scialfa & Bruce Springsteen  
PopUpVIDEO<< Dion - "I Got Nothin'" featuring Van Morrison & Joe Louis Walker   
PopUpVIDEO<< Dion - "Song For Sam Cooke (Here In America)" featuring Paul Simon   


De France à présent, sortie également ce 5-6 de l'album de THOMAS DUTRONC, "Frenchy", avec des reprises jazzy de chansons françaises pour lesquelles lui aussi [ou plutôt sa maison de disques] a convié un parterre de stars…: Iggy Pop, Diana Krall, Youn Sun Na, etc.
On trouve même un invité en commun avec l'album de Dion et contre toute attente c'est Billy Gibbons, le guitariste de ZZ Top…

PopUpVIDEO<< Thomas Dutronc - La vie en rose, ft. Billy Gibbons   
PopUpVIDEO<< Thomas Dutronc - C'est si bon, ft. Iggy Pop, Diana Krall 



La veuve de Philippe Kœchlin (le créateur de Rock & Folk on peut dire, disparu en 1996), Chantal, met aux enchères sa collection de vinyles rock/jazz sur Drouot on line (il faut s'inscrire pour participer, bien sûr). Clôture le 25-6…

Un mot de Stéphane Koechlin, le fils, sur Facebook à propos de cette vente…
Notre vieille page web sur l'histoire de Rock & Folk et Philippe Koechlin



24-6 : Décès de Jacques Demêtre (1924-2020), grand musicologue passionné de blues bien avant nous…: dans les années 50 déjà. Il avait notamment publié dans Jazz Hot en Janvier 1960 un reportage resté mythique "Voyage au pays du blues"… [Voir le post Facebook de Stéphane Kœchlin justement…]
[Soulbag, réaction] [BluesAgain, itw de 2007]


11 Juin… On apprend le décès de Marcel Maréchal. (né en 1937 à Tassin-la-Demi-Lune). À Lyon sa Compagnie du Cothurne créée en 1960 allait quitter la rue des Marronniers pour inaugurer en Mai 68 le Théâtre du VIIIe. Côté musique le 8e accueillit quelques fameux concerts comme celui de Pink Floyd en Octobre de cette même année "révolutionnaire", ou Deep Purple deux ans après, et bien d'autres (Soft Machine, Arthur Brown, Catherine Ribeiro…). Avec son adjointe Luce Mélite (également comédienne et auteur, disparue en 1994) Maréchal fut aussi à l'initiative des premiers grands concerts au Palais des sports de Lyon, avec notamment les Rolling Stones en 1970…








Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont bienvenus !! Merci d'exprimer vos réactions…
[Merci aussi de recommander/partager cette page avec les boutons ci-dessus !]
Vous pouvez aussi vous inscrire comme "membre" (voir à droite…)
Ou mieux : envoyez-nous votre adresse mail dans un post/commentaire : pas pour la publier (bien sûr) mais pour qu'on puisse vous faire parvenir la newsletter hebdo (= image de la rubrique dès publication)