Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant
son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui veulent bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites… // NB: Voir notre profil: Google+

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant sur son titre en rose)

Des présentations différentes de nos pages (sur fond blanc !) en cliquant ici <<<

mardi 26 juillet 2011

Bryan Ferry aux Nuits de Fourvière le 25 Juillet 2011


Mieux vaut tard que jamais ?: Ça doit bien faire trois mois qu'on veut publier un petit compte-rendu sur ce concert qui a sans doute été le meilleur (catégorie rock & co en tout cas) des Nuits de Fourvière 2011). Et puis on procrastine, on procrastine… (on aura au moins appris un mot cette année, pas très joli d'ailleurs). 
Oh, on va pas vous la jouer fan transi, c'est pas le genre de la maison, mais ce concert de Bryan Ferry fut remarquable, et on n'a pas été les seuls à le penser (même Le Progrès l'a dit, donc c'est forcément vrai).

La classe…
Notre crooner rock n'a pas perdu sa voix de velours, celle qui s'enroule si bien autour du son d'un saxophone par exemple (aujourd'hui, c'est une belle dame longiligne qui tient l'instrument, une certaine Jorja Chalmers). Parité parfaite sur scène, sept hommes et sept femmes (en comptant les deux danseuses) et grande symétrie aussi : deux choristes, un guitariste, un clavier, etc, pour chaque côté de la scène ! Et même deux batteurs au centre, l'américain Andy Newmark est le vétéran (qui a débuté avec Sly & the Family Stone dans les 70's) et Tara Ferry (fils de son père)  est l'autre, bien plus jeune, qui ne joue d'ailleurs pas tout le temps… 
Bryan Ferry notre dandy sexagénaire, sobrement vêtu d'un costume gris, quitte fréquemment son micro central pour aller s'installer devant l'un ou l'autre clavier en haut de la scène… Et l'on reste généralement dans le mid-tempo, bien sûr, Slave to Love succèdant à I Put a Spell on You. Puis on croise des titres de Dylan qui étaient sur l'album "Dylanesque" de 2007. Et d'autres de Roxy Music, forcément… 
La grâce…
Tout le monde sur scène "assure" parfaitement, les deux guitaristes notamment (Oliver Thompson et Neil Hubbard ?), avec des solos juste assez "retenus" pour bien s'intégrer dans cette ambiance très classieuse…
Les deux danseuses fort légèrement vêtues ajoutent un agréable complément visuel, notamment dans les titres les plus rythmés / funky… Étant placé devant à droite, je ne peux voir que celle de gauche, qui agite avec une grâce sauvage une magnifique queue de cheval… Profitons-en pour remarquer que ce concert lyonnais était filmé. Est-ce qu'on aura l'opportunité de le retrouver bientôt en DVD* ?? 

En 1ère partie, ce 25 Juillet 2011, il y avait Keren Ann, très classe elle aussi, en version plus rock que ce qu'elle avait donné à voir jusque là… Notez qu'elle repasse à Lyon le 15 Décembre (Transbordeur). 

Stevie Dixon 

*Le concert a été enregistré par "Séquence", mais Brian Ferry n'a apparemment pas jugé bon de le "mettre dans le commerce", dommage !
………

PS de 2013…: Mieux vaut tard que jamais là aussi : le DVD "Live in Lyon" sera disponible… le 23-9-2013. (lien Amazon.fr >>)



Extrait :




Bryan Ferry Setlist Théatre Antique de Fourvière, Lyon, France 2011, Olympia Tour

Comme nos quelques photos sont plutôt ratées (bien floues… on en met quand même une ou deux en petit format), on en profite pour aller en rechercher de très historiques de Roxy Music !… Roxy Music venu à Lyon en Décembre 1973 (et il nous semble bien que ça restait le seul concert de Bryan Ferry dans notre ville), mais nos photos sont de Montreux en Avril de cette même année… (all ©Stevie Dixon bien sûr !).


Bryan Ferry with Roxy Music, almost 40 years ago…!
Montreux, Avril 1973…

Avec Brian Eno en ange…
Remarquez la pose (et les talons…)
Le site officiel : www.bryanferry.com
On n'est pas seul à avoir parlé de ce concert à Fourvière, vous pouvez voir aussi :

© Toutes les photos de cette page sont copyright StevieDixon (nous écrire)

lundi 25 juillet 2011

Guignol's Rock 2055 du 25-7-2011

ROXY MAN
Oops, désolé pour le retard (suite à quelques jours de vacances..) pour ce dernier numéro de la saison (on reprendra fin Août), sachant que vous êtes des milliers à être dans l'attente (…mais un seul membre abonné pour le moment). Dernière semaine donc pour les Nuits de Fourvière avec Bryan Ferry ce soir 25-7. Une grande première à Lyon car il nous semble bien qu'on n'y a pas revu l'ex-Roxy Music depuis… Roxy Music justement, soit 1973 !! (dites-nous si on se trompe…). Bryan qui a publié en 2010 "Olympia", un 9e album solo et son premier opus "original" depuis neuf ans (le précédent était constitué uniquement de reprises de Dylan). On y trouve quand même deux reprises, dont une qui nous réjouit spécialement puisqu'il s'agit d'un titre du 1er album de Traffic, le grandiose "No face, no name and no number"… Ajoutons que la pochette avec Kate Moss a un look très Roxy Music ! On suppose que son show devrait être un genre de florilège de sa carrière depuis… RM ! Keren Ann en 1ère partie classieuse pour ce "plateau placé sous le signe du spleen et du raffinement" (dixit Les Nuits…).


Lou Reed
VIEUX LOU, BELLE ERIKAH 
Classe encore, en tout cas on voudrait l'espérer… le lendemain avec le retour de Lou Reed. Après son Berlin revisited en 2007, on nous promettait cette année un genre de Best of… Il semble que ce ne soit pas vraiment le cas (titres les plus connus absents) et le show parisien du 5-7 n'a pas convaincu tout le monde avec ses versions trop étirées… (NB: Et Lou viendrait d'enregistrer un album avec… Metallica !).

Les Nuits de Fourvière se poursuivront le Jeudi 28 par une "nuit créole" (à l'Odéon) réunissant… le réunionnais Daniel Waro et Davy Sicard pour célébrer le maloya (genre musical de la Réunion).

Puis soirée soul/hip hop quelque peu décalée le 29-7 avec l'américaine Erikah Badu, figure marquante du R&B depuis son 1er album "Baduizm" en 1997…
Erikah Badu
Son 5e en 2010 a surtout fait scandale par le clip du titre "Window seat" où on la voit pratiquer un effeuillage intégral en marchant vers le lieu même de l'assassinat de JF Kennedy à Dallas (ville natale d'Erikah). On ne tentera pas de vous expliquer le message de ce happening, faites vos propres recherches ! 
En ouverture de la belle diva, Sly Johnson, celui qui était Sly the Mic Buddah, le roi du "beatboxing" avec Saïan Supa Crew, et qui chante désormais de la soul, à sa manière… Et le 30, ce sera la soirée de clôture des Nuits, une soirée composite pour clore joyeusement le festival, avec entre autres le duo Lilly Wood & the Prick…


PÉTARDS MOUILLÉS ?
Du côté de Vienne, Deep Purple avec orchestre symphonique c'est Mercredi (27-7), et ils continuent d'exploiter le filon en jouant bel et bien leurs tubes en versions symphoniques, y compris le fameux Smoke on the Water à la fin !  
Enfin, Christophe Maé terminera Samedi 30 la saison musicale au théâtre antique. 
Des festivals… en Haute-Savoie ce week-end, avec Rock 'N Poche à Habère Poche les 29 et 30-7, c'est la 20e édition, avec Dub Inc, les Ogres de Barback, les Têtes Raides, etc. Et Guitare en Scène à St-Julien-en-Genevois les 29, 30 et 31, avec une riche affiche : Iggy & Stooges, DKT/MC5, Keziah Jones, Bertignac, Satriani, Lukather, etc. 
Voilà. On se retrouve donc fin Août pour parler notamment d'un autre festival, lyonnais celui-ci : Woodstower (à Miribel-Jonage du 2 au 4-9)…

Stevie D.

lundi 18 juillet 2011

Guignol's Rock 2054 du 18-7-2011

Sharleen, toujours photogénique…

REMAKES      
Ce Lundi 18-7 à Fourvière, un américain francophile et des français américanophiles. Le premier, c'est Zach Condon, tête pensante de BEIRUT (annulé en 2008, c'est donc réparé !) qui mélange folk US et musique des Balkans. Les seconds, c'est MORIARTY, qui joue folk et blues à sa manière, volontairement rétro… Le lendemain 19-7 verra le retour de TEXAS (dernière fois à Fourvière en 1997 ?), le groupe écossais emmené par Sharleen Spiteri. Texas qui devrait sortir un album cette année, mais sans doute pas avant l'automne (Sharleen avait publié son 2nd album solo "The Movie Songbook" en 2010).

 TOUT UN TAS DE K…
C'est la 10e édition pour le festival viennois Les Authentiks. Une seule soirée cette année, ce Jeudi 21 Juillet, mais d'autres événements sont à venir dans l'agglomération de Vienne, surveillez ! Au programme le collectif marseillais reggae-dub-hip hop CHINESE MAN, qui revient avec un nouveau show pour défendre son nouvel album "Racing with the Sun". Précédés par DANAKIL, ces neuf musiciens de la région parisienne qui portent haut désormais l'étendard du reggae français ! Plus les deux DJ's de Beat Torrent, le duo bordelais électro-rock Kap Bambino, Noone également au rayon électro, sans oublier la Bande des K, une kyrielle d'artistes le plus souvent avec des K (spéciaux…). Tout cela devrait nous faire une longue et belle soirée !

ARTISTES FÉTICHES
On revient aux Nuits de Fourvière, avec STING le 21-7, qui va revisiter ses succès accompagné d'un orchestre symphonique, et ça ne pouvait que s'appeler Symphonicity bien sûr… Retour de YAEL NAÏM aussi (Les Nuits ont leurs artistes fétiches !) le 22, mais avec les australiens ANGUS & JULIA STONE, frère et sœur pour lesquels ce sera une première. Leur pop lumineuse a conquis le monde avec leur 2nd opus "Down the Way" (et son single "Big Jet Plane").
COUPLES
Deux couples le Samedi 23 : les Nord-irlandais de TWO DOOR CINEMA CLUB, et le duo franco-finlandais de THE DO (on avait déjà pu les voir au théâtre antique en 2008, avant Camille), accompagnés sur cette tournée par quatre multi-instrumentistes. Et le Dimanche 24 le reggae africain et engagé de TIKEN JAH FAKOLY devrait créer une chaude ambiance… Pour la semaine prochaine, on commencera très fort à Fourvière avec les concerts de Brian Ferry Lundi et celui de Lou Reed Mardi : on en reparle dans notre prochain numéro !
Pour les amateurs de festivals, un incontournable cette semaine, c'est le PALÉO (à Nyon, Suisse) avec sa 36e édition du 19 au 24-7… Amy Winehouse, PJ Harvey, The Strokes, Jack Johnson, The Chemical Brothers, Portishead… Etc. N'en jetez plus !
 Stevie D. 

mercredi 13 juillet 2011

Guignol's Rock 2053 du 13-7-2011

Cocoon
Nos Nuits de Juillet...     
On poursuit donc notre rubrique sur le web en complétant cette semaine du 11 au 17-7 par ce petit ajout… Car dorénavant, on traitera les semaines du Lundi au Dimanche, en toute logique !… A Fourvière, après Catherine Ringer ce Jeudi 14, revoici COCOON le 15… On avait déjà vu Mark et Morgane au théâtre antique en 2009, mais leur album "Where the Oceans end", qu'ils évoquaient déjà alors, n'était sorti qu'en Octobre 2010… Avec les trois suédois de JUNIP en ouverture. Soirée jazz le lendemain 16-7 réunissant deux virtuoses qui de temps en temps se croisent, se retrouvent, se confrontent : le saxophoniste Joshua Redman et le pianiste Brad Mehldau

[une chronique de Redman/Mehldau à Montréal en Juin : http://patwhite.com/node/12881]

Entre lac et montagne…
A Aix-les-Bains, c'est la 10e édition de MUSILAC, un festival qui s'est forgé progressivement une belle réputation, et l'affiche de cette année ne peut que la conforter… C'est sur trois jours à partir de ce Jeudi 14, et avec des artistes en scène dès l'après-midi, comme Mogwaï prévu à 15h30 sur la scène "lac", ou Morcheeba qui gravira vers 16h20 la scène "montagne" ! On vous laisse découvrir toute la programmation sur le site du festival (si ce n'est déjà fait). Nous, c'est la soirée de Vendredi qui nous aurait bien plu (car on peut pas…) avec PJ HARVEY dès avant 22h (elle n'est pas de tous les festivals, elle…), et les Chemical Brothers un peu plus tard sur l'autre scène. Kasabian et Ben Harper (entre autres) le lendemain Samedi 16, c'est pas mal non plus… Vous nous raconterez !?
Stevie D. 

samedi 9 juillet 2011

Cyndi Lauper à Jazz à Vienne le 8-7-2011

De la pop au blues…
C'était le concert qui pouvait sembler le plus incongru dans cette 31e édition de Jazz à Vienne… Cyndi Lauper virée blueswoman, on était curieux de voir ça en live, d'autant qu'on ne s'était même pas donné la peine d'écouter in extenso son album surprise de 2010, "Memphis Blues"… dont les titres vont constituer toute la première partie de son show. Des reprises de Little Walter, Lowell Fulson, Louis Jordan… Albert King... En fait, Cyndi nous précise que le blues a toujours été important pour elle puisque son tout premier groupe était un groupe de blues qui faisait un "tribute to Janis Joplin" ! Sa voix devait en effet bien convenir pour imiter Janis ! Mais c'est d'une autre blueswoman blanche de cette époque, bien moins connue évidemment, Tracy Nelson, qu'elle reprend le formidable "Down so Low" (créé en 1968 avec le groupe Mother Earth)… Ce fut pour nous et de loin le moment le plus intense de cette soirée. 
…Et le seul titre où elle soit restée un peu calme d'ailleurs, car le reste du temps, elle (en blonde ce soir, et quelque peu boudinée dans son costume tout noir qui lui fait remonter les seins) n'a pas un instant de répit… Sur scène comme sur un ring, toujours mobile, à illustrer la musique par le geste, s'agitant pour faire le show, car à part son bassiste ça ne bouge pas beaucoup !… Ah oui, il serait peut-être temps qu'on vous le précise : sur scène avec la Lauper ce soir, on ne trouve pas du tout des petits jeunots mais plutôt des anciens, des pointures du blues dont le plus connu est bien sûr l'harmoniciste Charlie Musselwhite
Avec Charlie Musselwhite (elle lui a refilé les fleurs…)

Et vice versa…
Mais Cyndi Lauper, ce sont aussi et surtout ces tubes des 80's qu'elle ne pouvait évidemment pas ne pas faire face à un public sans doute majoritairement venu pour ça. Alors on aura (principalement sur le long rappel) les "Girls just want to have fun" et autres "Time after time" (occasion d'un duo avec Ayo qu'elle a rappelée). Et pour finir "True Colors", juste avec Charlie Musselwhite (quel paradoxe pour les puristes du blues…) pour ce titre emblématique. "A New York, les gays et lesbiennes peuvent maintenant se pourrir la vie comme les autres" (= se marier), balance-t-elle, avant de vite préciser que c'était une plaisanterie… Suit un petit discours militant qui se termine par un vigoureux "Power to the People !" (le slogan, pas la chanson de Lennon !), car notre Cyndi n'a pas la langue dans sa poche… 
Avec Ayo…



En 1ère partie, Ayo nous avait légèrement ennuyé (mais vu d'en haut et avec le coucher de soleil, ça pouvait encore passer…) avec ses longueurs funky et ses bons sentiments à foison (free your mind, free your soul, et "on va voyager ensemble"…). Mais le public lui semblait plutôt favorable, notamment pour son petit numéro rigolo  d'imitation de… Michael Jackson ! 
SD

http://cyndilauper.com









"Crossroads" avec un accordéon, ça peut surprendre…
mais Cindy en chanteuse de blues, on n'y aurait pas trop cru non plus…

(Buenos Aires en Mars 2011)

"Down so low" (pour l'émission de Stéphane Bern sur Fr. Inter, en Octobre 2010)


www.tracynelson.com (créatrice de la chanson en 1968 avec le groupe Mother Earth) 


samedi 2 juillet 2011

Guignol's Rock 2052 du 6-7-2011

 LYON POCHE N'EXISTE PLUS depuis ce 30-6-2011…
Alors on essaie de voir ce que donnerait la publication de notre rubrique hebdomadaire d'annonces des concerts sur le Web… Celle ci-dessous devait paraître le 6 Juillet…

Soul à lunettes      
Deux barrils de neo-soul à lunettes pour le prix d'un, ce soir (6-7) à Vienne : le français Ben L'Oncle Soul et le californien Raphael Saadiq au même programme. Comme quoi le genre est toujours (ou à nouveau) bien vivant… On passe au jazz-rock le lendemain avec le "Return to Forever" reformé (à Vienne 2008) de Chick Corea et Stanley Clarke, augmenté du violoniste Jean-Luc Ponty qui dans les 70's officiait chez le Mahavishnu Orchestra. On n'aurait pas pu y croire si on nous avait dit dans les années 80 que la poupée pop new yorkaise Cyndi Lauper ("Girls just want to have fun") allait passer un jour à Jazz à Vienne ! Mais depuis son 11e album intitulé "Memphis Blues", on doit bien admettre que c'est possible, et même très bienvenu. Vérification le 8 juillet. 
Bootsy Collins
Funk Essentials 
Légendaire bassiste du funk (derrière James Brown jadis…) l'excentrique Bootsy Collins revient avec un album de choc "Funk Capitol of the World" sur lequel il a convoqué plein de monde, des rappeurs, etc, un acteur, et même Jimi Hendrix. Son spectacle devrait être à la hauteur ! Mais cette soirée du 9-7 sera vraiment triple avec Graham Central Station et les plus récents Brooklyn Funk Essentials auparavant… On a eu l'occasion de voir Jamie Cullum plusieurs fois à Lyon ces dernières années, mais notre swinguant crooner pop fantaisiste aura aussi parfaitement sa place à Jazz à Vienne ! (ce dimanche 10). Soirée Sonny Rollins le 11, seul au programme et seul mélodiste de son orchestre : l'inusable colosse n'a peur de rien ! Mardi place au super "Tribute to Miles" avec Marcus Miller, Herbie Hancock (recordman des passages à Vienne, mais qui s'en plaindrait ?) et Wayne Shorter. Puis le très multiple marathon "All night Jazz" mercredi et jusqu'aux petites heures du jeudi de fête nationale ! 
Chiens de pluie 
Et côté Fourvière alors ? Dimanche, cette re-création autour de l'album "Rain Dogs" (1985) de Tom Waits : c'est devenu une spécialité des "Nuits", ces évocations d'albums mythiques (l'an passé, c'était le "Let it be" des Beatles…). Puis les Arctic Monkeys le lendemain 11-7, suite à leur récent 4e opus "Suck it and see"… Le petit groupe de Sheffield a tranquillement conquis la planète rock en cinq ans (et leur concert est complet). Le surfeur reconverti Jack Johnson le 13, pour les amateurs de son rock léger et de mélodies ensoleillées ! ("To the Sea" de 2010 est son 5e album). Et la Ringer pour le 14 juillet, qui vient de sortir son premier vrai album solo "Ring'n'Roll". Sans doute a-t-elle attendu d'avoir suffisamment repris le dessus… 
A partir de lundi, les Fêtes Escales de Vénissieux proposent quatre soirées de concerts gratuits au parc Dupic. Avec par exemple le 13 au soir l'Orchestre National de Barbès et nos atypiques Antiquarks, qui poursuivent leurs explorations intersidérales (et dans le temps aussi…) avec un récent deuxième album, "Cosmographes"… 
Stevie D. 


 Si vous avez parcouru cet article, qu'il vous a intéressé (ou énervé !), donné envie d'aller à un concert, etc, merci d'écrire votre commentaire ci-dessous, ou juste de "partager" sur Facebook ou autre en cliquant sur les petits carrés ci-dessous ! 

"Mentions légales", copyrights et illustrations…

©
Illustrations : Nous essayons d'utiliser uniquement le matériel promotionnel des artistes et des maisons de disques. Ou bien parfois nos propres photos. S'il s'avérait que nous ayons utilisé par inadvertance des photos non libres de droits, prière de nous le faire savoir et nous réagirons immédiatement (retrait des photos ou apposition des mentions souhaitées).
Merci de votre compréhension.

Pictures : We try to use only promo material from artists and labels. Or sometimes our own pictures. If it happened we used (by mistake) some photos not free of rights, please let us know, so that we can react immediately (by taking the pictures off, or mentioning the author as wished).
Thanks for your understanding.


Pour le texte, quand il nous arrive d'utiliser des citations, nous les mettons clairement à la fois entre guillemets et en italique et si possible en en citant l'origine (et en renforçant  souvent par un lien vers la page d'origine).



Réciproquement, merci de ne pas utiliser nos textes ou nos propres photos sans autorisation (ou bien, pour le texte,  le faire en citation clairement indiquée et avec lien).


NB: Ce blog (tout comme son "site parent" StevieDixon.com) est réalisé par pur prosélytisme pour les musiques que nous aimons et il ne génère aucun profit matériel (les quelques pubs présentes = cinq euros par mois maximum… On ne sait sans doute pas s'y prendre…!).

Directeur, responsable de la publication et webmestre : Serge Dumonteil, alias Stevie Dixon

Hébergeur : Blogger de Google


vendredi 1 juillet 2011

Guignol's Rock, c'est quoi ?

GUIGNOL'S ROCK, c'est une rubrique musicale, une chronique on peut dire aussi, que nous avions débuté dans l'hebdomadaire LYON POCHE vers… Mars 1978 !! Et qui a continué son bonhomme de chemin depuis, avec toutes sortes de présentations différentes en fonction des évolutions de cette "institution de la presse lyonnaise" qu'était devenu Lyon Poche (sur lequel il faudra que l'on fasse une page… d'histoire, sur notre site !). Mais tout a (paraît-il) une fin et le 30 Juin 2011, après pas mal d'années difficiles (piges non payées depuis un certain temps…), l'hebdo a cessé de paraître, la société Lyon Poche étant mise en liquidation judiciaire… Tristesse et désolation…

Du papier au web…
On a alors décidé de continuer à faire notre rubrique rock d'annonce des concerts de la semaine (ça reste l'objectif principal) sur ce blog (où vous êtes), histoire de ne pas perdre la main, et parce qu'il nous semble toujours que cette petite présentation des concerts rock (et assimilés : musiques actuelles comme on dit aujourd'hui) qui arrivent sur Lyon et son agglomération n'est pas dénuée d'intérêt, et qu'on reste seul à le faire sous cette forme simple et variée… 
Dès début Juillet 2011, on a donc "continué" en publiant notre "Guignol's Rock" (on reprenait ainsi le nom d'origine, qui avait été abandonné depuis pas mal d'années, puisqu'il faut toujours "se renouveler" dans la presse, c'est bien connu…) sur ce blog et en démarrant au numéro… 2052 (celui du Lyon Poche qui n'est jamais paru…!). 

"L'honnête homme", version rock ?
A priori, pas de raison de changer "l'esprit" de la rubrique : on ne s'adresse donc pas à d'éminents spécialistes mais à un certain "grand public", même si nos lecteurs d'aujourd'hui sur le web risquent d'être (peut-être) un peu plus "pointus" que la supposée ménagère de Lyon Poche…! Option généraliste donc, pour annoncer "un peu tout" du large spectre des concerts "rock & co" et non pour défendre farouchement un style comme la plupart des sites de fans le font ! (…mais ça peut être très bien aussi). On ne va d'ailleurs pas vous faire croire qu'on connaît préalablement tout ce qu'on annonce, loin de là ! Qui pourrait avoir ce genre de connaissances de nos jours, compte-tenu de la multiplicité et de la complexité des styles ?!, Mais… on bosse un peu chaque semaine pour se mettre un minimum au courant et vous concocter — avec quelques illustrations (si possible amusantes, voire sexy…)— une page digne de votre intérêt…
Parce que l'humour et la fantaisie font aussi partie du truc, on espère que vous aurez remarqué… Et si on peut vous amuser tout en vous donnant envie d'assister à quelques concerts, notre but sera quasiment atteint… 

Stevie D.

PS1 : Un des avantages du blog, c'est que tout le monde peut s'y exprimer. Alors, n'hésitez pas à cliquer sur "commentaires" en bas, que ce soit pour approuver, pour critiquer, pour ajouter, modifier, etc…!

PS2 : Notre rubrique/chronique sur le web/blog évolue avec le temps… On y a adjoint des vidéos, d'abord regroupées à la fin, pour ne pas trop interférer avec le texte. Puis, réalisant qu'ainsi elles étaient peu regardées, on a choisi de les incorporer au texte, mais en mode "pop-up" à la fin de chaque paragraphe. Cela permet également de ne pas trop "alourdir" la page par des vidéos "intégrées" et de garder une lecture assez fluide du texte (pas trop interrompu). Mais on aimerait bien savoir ce que vous en pensez…

PS3 : "Appel"
Ceci dit, si vous avez une publication hebdo papier (on n'a rien contre les gratuits) où vous pourriez faire une place à notre petite chronique, ne vous gênez pas pour nous écrire !! (sd chez steviedixon.com). On pourrait également être partant pour une collaboration sur le Net (par exemple avec un site web lyonnais généraliste qui pourrait la "relayer").

PS4 : Oldies
On prévoit aussi de placer progressivement sur ce blog des scans d'anciens numéros de Guignol's Rock. Si ces petites plongées dans le passé vous intéressent, allez voir (colonne de droite) dans les dates les plus anciennes : 1978… 1985… car on les range avec leurs vraies dates de publications (même si ça nous fait cliquer longtemps sur le calendrier de Blogger…).

PS4 : LYON POCHE
On a finalement réalisé une page sur "notre petite histoire de Lyon Poche" (vue par le petit bout de notre lorgnette…). C'est ici : www.steviedixon.com/Presse/LyonPoche.html


Au hasard, ici un "Guignol's Rock" de Janvier 1984…
Comme quoi les "allumés", l'absurde et la dérision, dans le rock, c'est pas d'aujourd'hui !
(NB: c'est nous qui avions rajouté un peu de couleur dans le press-book)