Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant
son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui veulent bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites… // NB: Voir notre profil: Google+

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant sur son titre en rose)

Des présentations différentes de nos pages (sur fond blanc !) en cliquant ici <<<

lundi 23 juillet 2012

Guignol's Rock 2101 du 23-7 au 19-8-2012

Ah, la lingerie de Carmen…
(CARMEN MARIA VEGA à Fourvière le 28-7 avant DIONYSOS)

[PS : Et le 22-11 au Transbo ! Dionysos le 2-11]
Vidéo CARMEN MARIA VEGA "On s'en fout"

 Où se fondent le sable et le ciel… 
Un dernier Guignol's Rock de la saison… Notre numéro de reprise (le 2102) devrait paraître vers le 20 Août, histoire d'annoncer le festival Woodstower (25 & 26-8) dans des délais raisonnables. 
Tinariwen
En attendant, notre, enfin votre été continue de se partager entre les pierres antiques de Fourvière et de Vienne. Aux Nuits de Fourvière ce Lundi le fameux groupe touareg Tinariwen… Citons: "Tinariwen, c’est le pluriel de Tenéré. En langue touareg, cela signifie « les déserts ». Basses et percussions cheminent au rythme du dromadaire, les guitares dessinent les lignes d’horizons où se fondent le sable et le ciel, le chant délivre une mélodie pure comme l’air. (…) Formé aux débuts des années 80, Tinariwen est devenu l’étendard de la culture touarègue et de ses combats pour la reconnaissance : si certains de ses membres prirent part aux conflits passés, ils laissent aujourd’hui instruments et chants plaider leur cause, toujours menés par le magnétique Ibrahim Ag Alhabib. De Robert Plant à Thom Yorke, en passant par les rockers new-yorkais de TV On The Radio, leurs mélopées douces et habitées ont fait de nombreux adeptes". Fin de citation. Le dernier (et 5e) album de Tinariwen reste "Tassili", sorti chez V2 Music voici bientôt un an. 

 Esprits simples 
A Vienne, toujours ce Lundi 23-7, les Simple Minds. Le groupe de Jim Kerr et Charlie Burchill (on va dire, puisque ce sont les deux membres "historiques" présents dès la formation en 1975) a publié en 2009 son 16e album, "Graffiti Soul", disponible d'ailleurs avec option format Deluxe qui inclut un second album, "Searching For The Lost Boys" avec des reprises (de Neil Young, Massive Attack, Magazine, Stranglers, Thin Lizzy, Siouxsie and the Banshees, The Call et The Beach Boys). Mais les fans restent sans doute surtout attachés aux albums des années 80 comme New Gold Dream ou Sparkle in the Rain… 

Ah, les yeux de Selah…

 Trop belle la soirée 
On reste à Vienne avec Mardi 24 "La Belle Soirée", deuxième édition, dont la tête d'affiche, la jeune belge Selah Sue était d'ailleurs déjà présente à la première édition l'an passé. Sanne Putseys de son vrai nom a publié son premier album (éponyme) voici un peu plus d'un an, après deux EPs (depuis 2008), et le public semble bien goûter son style mâtiné de soul et de raggamuffin. On suppose d'ailleurs qu'elle nous mijote actuellement une seconde galette aux petits oignons… 
Elle partagera cette belle soirée avec Catherine Ringer. La diva des Rita vient de sortir un EP avec Punk 103, extrait de son album "Ring n' Roll" (voir vidéo ci-dessous). Au rayon des honneurs, on peut rappeller que Catherine a été élue artiste interprète féminine de l'année aux Victoires de la musique, et même ajouter qu'elle a été élevée (c'est comme ça qu'on dit) au rang d'Officier des Arts et des Lettres le 20 avril 2012 par Fred Mitterrand. Eh oui, arrivés à un certain âge, même les plus rebelles de jadis deviennent sensibles à ce genre d'honneur…

 Avec le fameux bruit du tiroir-caisse ?
Et on reste toujours à Vienne avec Mercredi The Australian Pink Floyd show, le groupe australien pour (tenter de ?) vous faire oublier que Pink Floyd n'existe plus ! Tribute band formé en 1988 à Adelaide et plus ou moins adoubé par David Gilmour dès 94/96 (ils avaient notamment joué pour ses cinquante ans). On sait même déjà que leur prochain show s'intitulera "Eclipsed by the Moon" pour fêter en 2013 le 40e anniversaire de "Dark side of the Moon". Donc plus qu'à prendre aussi vos places pour l'année prochaine… 

Group Doueh
 Horizons bouillonnants…
On arrive à Jeudi 26 et on revient à Lyon… et au désert pour un rare concert hors-festival, à la Marquise. Avec Group Doueh, un autre groupe du désert donc, plus à l'Ouest celui-ci (du Sahara Occidental), un groupe qui a eu l'honneur de se voir signé par le fameux label de Seattle Sublime Frequencies (comme Group Inerane que G-Spon avait fait venir en Novembre dernier au Sonic) qui leur a sorti trois albums, un quatrième semblant en gestation… Group Doueh peut-être globalement moins rock que Tinariwen, plus "folklore" avec ses chanteuses, danseuses… Et Ultratürk en ouverture. Ce sera le dernier concert de cette première et riche saison de Génération Spontanée. Allez donc voir leurs prévisions pour la rentrée ! [Par ex' ici : www.facebook.com/generationspontanee et faire "événements"].

Ah, les épaules étoilées de Flavia…
À Fourvière ce même Jeudi c'est le Brésil qui sera à l'honneur avec cette légende de la bossa nova, par ailleurs ex-ministre Gilberto Gil. Mais curieusement avec un quatuor à cordes, car (citation:) "pour créer Strings and Rhythm Machines Concert, il rassemble le violoncelliste Jaques Morenlenbaum, son fils Bem Gil à la guitare, le violoniste Nicolas Krassik et le percussionniste Gustavo di Dalva".
Avec Flavia Coelho en 1ère partie : "Avec le timbre suave et solaire, Flavia Coelho entraîne sans complexe les musiques brésiliennes vers les horizons bouillonnants du hip-hop, du ragga. Elle déploie son charme solaire et a un sens du métissage euphorisant, incandescent sur scène"…

Ah, Camille en sainte… 

 Du chaos naissent les étoiles…
Allez, on reste à Fourvière : le lendemain Vendredi (donc pour ceux qui ne seront pas à la cérémonie d'ouverture des J.O.!) c'est Camille, le retour… L'excentrique Camille qui a publié à l'Automne dernier son cinquième album "Ilo Veyou", avec pas moins de 15 titres (et 20 dans l'édition spéciale Fnac), toujours aussi profondément singuliers. Certains l'ont parfois surnommée "la Björk française" mais confidence : Camille nous apparaît nettement moins barbante que l'islandaise aujourd'hui… 

Et on continue avec Les Nuits (jusqu'à extinction) : Samedi, c'est le retour (aussi) de Dionysos. "Bird'n'Roll" est le septième album du groupe, sorti au mois de Mars… Sur le site des Nuits, on apprend que "Dans Métamorphose en bord de ciel, son dernier roman, Malzieu créé le personnage de Tom Cloudman, le plus mauvais cascadeur du monde qui se transforme en oiseau pour lutter contre une maladie incurable. Bird’n’Roll est une émanation de ce roman. Malzieu et Dionysos en ont extrait un album où ils se laissent aller à un psyché-rock frénétique aux influences sixties".
En première partie, la lyonnaise (ou les lyonnais de) Carmen Maria Vega, qui a sorti récemment son second album… Citation : "Révélée par un formidable album de chansons effrontées, Carmen Maria Vega frappe à nouveau avec "Du chaos naissent les étoiles", un deuxième disque plus rock, enregistré avec la crème des musiciens français – Sébastien Martel et Albin de la Simone. Elle fait preuve une fois encore de son humour décapant, et dévoile de nouveaux aspects de sa (forte) personnalité".
[PS: Carmen Maria Vega que vous pourrez retrouver au Transbordeur le 22-11. Et pour Dionysos ce sera un peu plus tôt, le 2-11].

 Eclats finaux  
Dimanche, Charlie Winston et Ayo (complet comme la plupart des Nuits, qui visent assez juste…). Citons encore : "Très vite, l’image de troubadour folk qui pouvait coller aux débuts de Ayo et Charlie Winston, s'est enrichie d’une réjouissante variété de styles. En trois albums, la liane germano-nigériane [pas mal l'image…] a ainsi régénéré la mélancolie acoustique de ses premières ballades en faisant voyager la douceur de sa voix soul du côté du reggae, du blues, du funk, voire du rock psychédélique, sans jamais abandonner la touchante vérité de ses sentiments". Et "Avec le triomphe de Hobo, premier album de Charlie Winston, on s’est rapidement aperçu que cet Anglais aux allures de « clochard céleste » bouillonnait d’une énergie protéiforme. La réussite de son deuxième album, Running Still, tient plus que jamais à cette faculté de passer du dépouillement le plus émotionnel à une fantaisie pop nourrie des éléments les plus groovy et calorifères du rock, du funk, du jazz ou du hip-hop, bien utiles pour mettre le feu à la scène". 
Lundi Bon Iver et My Brightest Diamond. Une vidéo de cette dernière ci-dessous. Plus envie de citer nos brillants confrères plumitifs, allez donc voir vous-mêmes… 
Ah, la sensualité des Brigitte… 
(enceinte, pour le coup)
Et Mardi 31-7, "l'éclat final" de ces Nuits 2012 avec Brigitte et Arthur H, un bon choix pour l'occurence… Allez, on re-cite quand même quelques lignes : "Avec Battez-vous, album tonique et rafraichissant, Aurélie Saada et Sylvie Hoarau, alias le duo Brigitte, de vraies filles à strass et paillettes accompagneront délicieusement cette dernière" (vidéo de Cœur de chawing-gum ci-dessous). Et encore "Arthur H — on se souvient entre autres de ses Clap Hands et Time inspirés lors de notre création Rain Dogs revisited en 2011 [excellente soirée, on peut témoigner] — viendra chanter son tout dernier album Baba Love et promener sa voix suave et sa délicieuse mélancolie au Grand théâtre. Et puis, on vous réserve encore une jolie surprise, parce que c’est la fête et parce qu’on aime ça, les surprises". 

 Toto et les festivals 
Pour tenter d'être complet, on reviendra à Vienne pour signaler le concert de Toto, le Vendredi 3-8. Toto le groupe des vieux requins américains reparti en 2010 pour une tournée estivale en Europe afin de soutenir leur bassiste Mike Porcaro, atteint de la maladie de Charcot. Et depuis ça continue…(Ils ne s'arrêteront donc jamais de jouer leurs vieux succès ?!). Membres actuels (sous réserves) : David Paich (claviers), Steve Lukather (g), Steve Porcaro (claviers), Simon Phillips (drums), et Joseph Williams (chant). 
Signalons aussi quelques festivals régionaux de ce week-end comme "Rock n'Poche" à Habère-Poche (74) ces 27, 28 et 29-7, avec en vrac Emir Kusturica, Didier Wampas, Bikini Machine, Groundation, etc. Sans oublier les lyonnais de Music is Not Fun !
Et sur les mêmes dates le plus spécialisé "Guitare en Scène" de St-Julien-en-Genevois (74 aussi) avec cette année le G3 Satriani-Vai-Morse, ZZ Top, Gotthard, etc ! 
Allez, n'oublions pas la country avec toujours sur ces mêmes trois jours de VSD le fameux (du moins pour les amateurs à Stetson) rendez-vous de Craponne-sur-Arzon, le "Country Rendez-Vous"…
Alors que les Dieux des Cieux bénissent tous ces festivals, et vous aussi par la même occasion. Et on se retrouve dans quelques semaines…  

 Stevie D.


Dates, lieux et liens, sont toujours sur notre page "liste des concerts"… et ensuite ça passe sur la page concerts passés de 2012



 Parmi les concerts de la semaine : quelques vidéos choisies…
(Le désert d'abord, puis beaucoup de femmes, vous trouvez pas ?)






















 Et quelques "produits du commerce" (liens Amazon.fr), des albums dont il est question ci-dessus…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus !! Merci d'exprimer vos réactions…
[Merci aussi de recommander/partager cette page avec les boutons ci-dessus !]
Vous pouvez aussi vous inscrire comme "membre" (voir à droite…)
Ou mieux : envoyez-nous votre adresse mail dans un post/commentaire : pas pour la publier (bien sûr) mais pour qu'on puisse vous faire parvenir la newsletter hebdo (= image de la rubrique dès publication)