Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant
son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui veulent bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites… // NB: Voir notre profil: Google+

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant sur son titre en rose)

Des présentations différentes de nos pages (sur fond blanc !) en cliquant ici <<<

lundi 8 juillet 2013

Guignol's Rock 2145 du 8 au 14-7-2013

This week in Lyon: CHIC & NILE RODGERS, DEE DEE BRIDGEWATER & RAMSEY LEWIS, RUFUS WAINWRIGHT, THE WILLSTOCK JAMS, CARLOS SANTANA & OLIVIER GOTTI, CLAIRE DITERZI, BARBARA CARLOTTI, FÊTES ESCALES & BROC, MUSILAC & SEXY SUSHI, FACTORY, GANAFOUL & KILLDOZER, ETC +NEWS à suivre…
CLAIRE DITERZI aux Nuits de Fourvière le 13-7
(cette amusante illustration d'une "odalisque moderne" figurait avec son album Tableau de Chasse)
 Cocottes funk 
Parcourons ensemble cette semaine de concerts, bien sûr toujours dominée par les festivals, puisque nous sommes en Juillet ! 
Nile Rodgers
8-7: On commence avec Jazz à Vienne ce Lundi. On n'annonce pas ici toutes les soirées, mais le funk oui, forcément. Avec notamment Chic et son leader le grand Nile Rodgers, guitariste et producteur… « Nile Rodgers est tout simplement Le producteur des années 80. Il a fait ses débuts en 1970, en tant que guitariste de session et membre de l’orchestre de l’Apollo Theater de New York. C’est là qu’il rencontre son ami Bernard Edwards. Le bassiste et le guitariste lancent en 1976 un projet baptisé Chic. Leur musique innovante hante le club Studio 54. “Dance, dance, dance”, premier succès mondial, expose clairement la fameuse rythmique de Rodgers qui, en matière de cocottes funk [ndsd: notes de guitares typiques du funk], n’a guère d’autre rival à l’époque que le grand Larry Carlton. Avec “Le Freak”, Chic crée enfin l’hymne “dance” de toute une génération. Les compères produisent également des tubes inoubliables pour Sister Sledge (“We Are Family”, “He’s the Greatest Dancer”), trois créatures inspirées des légendaires Supremes de la Motown. Chic n’a jamais été un produit 100% disco. Rodgers et Edwards ont plutôt sophistiqué et adapté à leur époque le funk originel et les visions d’un Berry Gordy. Bernard Edwards est décédé en 1996 au cours d’une tournée du Chic nouvelle formule reformé dès 92 ». 
Avec aussi The Temptations Revue, émanation du fameux groupe soul qui connut ses heures de gloire dans les 60s et 70s… « En février dernier, l’académie des Grammy Awards décernait aux Temptations un “Lifetime Achievement Award” pour l’ensemble de leur carrière. Les deux derniers survivants du groupe étaient là : Otis Williams d’un côté, qui tourne et enregistre toujours pour Motown sous le nom de The Temptations (album Still Here en 2010), et Dennis Edwards de l’autre, le sixième Temptations à la tête de ce brillant The Temptations Review qui nous visite ».
PopUpVIDEO Nile Rodgers se présente… 
PopUpVIDEO Daft Punk Collaborators Series :: Episode 3 - Nile Rodgers 
PopUpVIDEO Chic - Mount Fuji Concert (2003)
PopUpVIDEO Chic feat. Nile Rodgers - Good Times at Glastonbury 2013 
PopUpVIDEO The Temptations Review Featuring Dennis Edwards 

Dee Dee Bridgewater 
 Lady DeeDee 
9-7: Mardi, toujours à Vienne, Dee Dee Bridgewater, cette fois avec le pianiste Ramsey Lewis en tête d'affiche… « Native de Memphis, Dee Dee Bridgewater baigne dès son plus âge dans la soul et le jazz grâce à son père trompettiste. Alors qu’elle emménage à New York dans le début des 70’s, Dee Dee rejoint l’orchestre de Thad Jones et Mel Lewis. Sa carrière démarre alors avec des collaborations prestigieuses : Sonny Rollins, Dexter Gordon, Dizzy Gillespie ou Max Roach. Le premier album de la chanteuse, intitulé Dee Dee Bridgewater et orienté vers la soul, paraît en 1974. Puis Dee Dee s’installe à Paris. Elle y incarne en 1986 Billie Holiday dans la comédie musicale Lady Day. (…) Notre diva DD est cette fois de retour avec “The Soul of Jazz”, en compagnie du groover Ramsey Lewis.
En se rappelant ses collaborations avec la chanteuse Nancy Wilson (dès 1984) et leurs albums Mean to Be (2001) et Simple Pleasures (2002), on imagine le pianiste bien préparé à sa rencontre avec Dee Dee Bridgewater. Ensemble, ils explorent l’âme soul de Withney Houston, Stevie Wonder ou Aretha Franklin ».
PopUpVIDEO Ramsey Lewis and Dee Dee Bridgewater at the Dakota

A Lyon ce 9-7 une "Nuit Libé" au nouveau SUCRE (sur le toit de la Sucrière) avec notamment Agoria, et pour fêter le 10.000e numéro du fameux quotidien.
PopUpVIDEO Agoria feat Scalde - For One Hour (Jack Dixon Remix)

Plutôt mignon Rufus (dites-vous…), 
mais sachez qu'il s'est marié l'été passé 
avec son compagnon (de 5 ans) Jorn Weisbrodt (c'était à NYC). 
 Récital enchanteur  
10-7: Mercredi et l'on passe aux Nuits de Fourvière avec Rufus Wainwright (à l'Odéon). « Né de l’union entre les folksingers Loudon Wainwright III et Kate McGarrigle, frère aîné de la chanteuse Martha Wainwright, Rufus Wainwright connaît intimement [la] problématique du legs artistique et de l’usage qu’on en fait. Le songwriter montréalais a su la résoudre avec aplomb et panache, en mêlant à ces racines familiales tout ce qui a pu éveiller sa sensibilité panoramique. Depuis près de vingt ans, son répertoire, gorgé de lyrisme et foisonnant d’idées, tisse un fil d’or rêvé entre la pop californienne et les comédies musicales de Broadway, l’opéra italien et les chansons de Judy Garland, les lieder de Schubert et les standards de Leonard Cohen. C’est ce vaste monde, harmonisé et rapporté aux dimensions d’un homme seul et d’un artiste accompli, que Rufus Wainwright capture dans son piano et sa voix, avec une émotion, une faconde et un humour qui n’appartiennent qu'à lui. Après Agnes Obel en 2011 et Neil Hannon (The Divine Comedy) en 2012, la série des récitals enchanteurs se poursuit donc sur la scène de l’Odéon ».
PopUpVIDEO Rufus Wainwright - Out Of The Game (Instagram Version) 
PopUpVIDEO Rufus Wainwright - Zebulon

 Colorifique et picturesque 
Oui, du rock enfin, du côté de Villefranche, avec le festival THE WILLSTOCK JAMS qui avait récemment donné une soirée préliminaire au Clacson. « L'édition 2013 du plus colorifique et picturesque des festivals c'est du 10 au 13 juillet, sur la mythique scène de Beaujolais Hills. 4 jours de concerts de folie avec les meilleurs groupes de la région. Et bien sûr le traditionnel "Willstock Jam" une fois les concerts terminés. Attention ! L'entrée est toujours gratuite mais cette année le festival est réservé aux membres de l'association Beaujolais Hills. Le nombre de places est limité alors n'attendez pas la dernière minute pour adhérer et réserver votre place. Le bulletin d'adhésion est disponible dans l'onglet "Inscription" ainsi que sur le site de l'asso : www.beaujolaishills.com ».
PopUpVIDEO THE WILLSTOCK JAMS
PopUpVIDEO Willstock-2012_1

 Atavismes blues 
11-7: Jeudi à Vienne, le retour de Carlos Santana…: « …Carlos Santana, dont le dernier passage à Vienne remonte tout de même à 1996, revient enfin au Théâtre Antique ! L’inusable aiguillon d’un rock chicano annonciateur de la world, le chaman toltèque d’un “Soul Sacrifice” d’anthologie lors du festival de Woodstock en 1969 sortait l’année dernière Shape Shifter, son 36e album.
Santana, c’est d’abord un son, immédiatement reconnaissable, limpide et saturé à la fois, chargé de “sustain”, et un jeu fondé sur la gamme mineure et le mode dorien, le tout agrémenté d’atavismes mariachi et de blues ».
Et Olivier Gotti en 1ère partie…: « En février dernier à l’Orpheum Theater de Memphis, Olivier Gotti décrochait sa place pour les demi-finales du célèbre International Blues Challenge du Tennessee. Olivier Gotti voyage beaucoup. Il est déjà parti vivre en Angleterre, aux U.S.A, en Nouvelle-Calédonie ou dans les Caraïbes. Il revient tout aussi régulièrement se poser dans son fief d’Aix-en-Provence. Il a ramené de ses tribulations une prédilection pour la mobilité d’un blues acoustique, celui des musiciens errants du Delta, une pratique de la langue anglaise plus assurée et une magnifique guitare Weissenborn. (…) Seul, assis, sa “lapsteel guitar” Weissenborn posée sur les genoux, Olivier Gotti fait forcément penser à Ben Harper. À l’instar de ce dernier, le guitariste et chanteur français habite la tradition ».
PopUpVIDEO Santana - The Making Of "Into The Night"
PopUpVIDEO Santana - Smooth (feat. Rob Thomas) 
PopUpVIDEO Olivier Gotti - "Little boy child"  
PS, pour le 11-7 aussi : Au SUCRE, apéros (gratuit) à partir de 18/19h… "consacrés à la Vinyle mania, au digging sauvage, animés par des selectors aguerris aux musiques curieuses et risquées. Au menu : Disquaire éphémère, sampling blind test et sélection musicale stylée avec notamment La Voxx Family, Bruno Dangerhouse feat. Le Colonel & Grriottes Girrls, Sofa crew..."

Imany (a été mannequin avant de faire chanteuse)
 Des trucs qui poussent fort 
Un autre festival, traditionnel, gratuit et républicain, ce sont les FÊTES ESCALES de Vénissieux, de Jeudi à Dimanche, puisque ce dernier sera le 14 Juillet. Trois attractions par soir, allez donc voir le site. Winston Mc Anuff et Imany (photo) par exemple le 12. Mais on mettra plutôt l'accent sur Mazalda qui passe le 11… et Broc le 13 (avant Sanseverino). « Le sextet de Mazalda propose une installation sonore délirante qui oscille entre air traditionnel indien et rock expérimental. Cette nouvelle création, la Turbo Clap Station, est une machine de fête psychédélique composée de 50 trompes-haut-parleurs qui immergent instantanément les musiciens et le public dans un bain sonore. Chaque haut-parleur restitue le son d’un instrument, ainsi en se déplaçant chaque spectateur peut se créer son propre concert. L’ovni Mazalda promet un groove urbain, une transe napolitaine, un raï chantant…».
Broc
Et pour le rock puissant et rugueux du groupe lyonnais BROC…: «…C'est courant 2011 que se dessinent les contours de ce qui deviendra le projet BROC... Après plusieurs jams dans les bistrots lyonnais (notamment autour du répertoire de Tom Waits), Éric Delbouys (batteur actuel des Têtes Raides, ex-batteur d'Art Mengo ou encore de Nino Ferrer...) et Stéphane Balmino (auteur, compositeur pour Olivia Ruiz, ancien chanteur du groupe Khaban) et Stéphane Augagneur se décident à faire résonner ensemble leurs instruments pour créer un univers musical propre à leurs envies. La formule de base est simple : une guitare, des tambours et une voix, avec des textes principalement en langue française. Les influences de base : Le grand Tom, mais aussi Jon Spencer et son blues explosion, Led Zeppelin, Nick Cave... Bref, du Rock'n'roll. Les premières compositions s'enchaînent mais très vite et en vue du live, c'est naturellement qu'Arthur Gandara, vieux complice d'Eric Delbouys, rejoint l'aventure à la basse. Le répertoire se monte rapidement et après une pré-prod au studio Supadope du Peuple de l'herbe, c'est vers Christophe Chavanon (studio PWL Lyon) entièrement analogique que le groupe se dirige pour enregistrer ce qui deviendra "Des trucs qui poussent , premier opus de BROC. Enregistré dans les conditions les plus proches possibles du live et avec l'apport d'Alice Perret aux claviers, ce disque brut et authentique marque la naissance d'un son, d'une patte BROC ».
PopUpVIDEO Mazalda Turbo Clap Station live at Marseille 
PopUpVIDEO BROC promo 
PopUpVIDEO BROC - (France3)

Sexy Sushi
Sushis du lac 
On continue festivals avec un gros client : MUSILAC ce week-end à Aix-les-Bains (débuté en 2002 pour un minimum d'historique, et situé sur l'esplanade du bord du lac du Bourget). Plein de grosses pointures bien sûr, des Phoenix, C2C, Jamiroquai, The Hives, et même Blondie sur le retour. Et puis plein de plus petits groupes aussi comme (au hasard ?) Sexy Sushi et leur délire punk… « Sexy Sushi a sorti une dizaine de disques, mais leurs protagonistes mènent aussi une autre vie : Rebeka Warrior  bourlingue avec  Mansfield - TYA et Mitch Silver avec College. Punk dans l’attitude et les textes, electro pour le son, leurs univers est méchant, grossier, provocateur. ET assène avec intelligence des vérités que d’autres n’osent même pas murmurer. Leur dernier passage au Trianon à Paris a laissé le public sur le carreau. Leur dernier double disque "Vous n’allez pas repartir les mains vides" chez Believe sera sans doute un suicide industriel (puisqu'il s'agit de deux fois le même disque) » Vous pourrez toujours offrir le deuxième à un ami (ou à qui vous voulez…).
PopUpVIDEO Teaser Officiel Musilac 2013  
PopUpVIDEO SEXY SUSHI - Je doute (Clip Officiel) 
PopUpVIDEO SEXY SUSHI - J'aime Mon Pays

 Le Salon des Refusées 
13-7: On passe à Samedi et on revient à Lyon-Fourvière avec une soirée pleine de chanteuses : Claire Diterzi + Barbara Carlotti + Theodore, Paul & Gabriel (oui, c'est également un trio de chanteuses, malgré les prénoms masculins). « Compositrice pour Philippe Decouflé ou le cinéma, interprète de Rosa Luxembourg pour Marcial Di Fonzo Bo, le feu follet Claire Diterzi a signé avec "Le Salon des Refusées" l’un des premiers coups d’éclat de 2013. Créé lors d’une résidence à la Villa Médicis qui fit scandale chez certains tenants de la musique contemporaine, ce cycle mélodique aux accents baroques et rock abolit la distance entre chanson populaire et écriture savante, tout en épousant les reliefs et les failles d’une femme chahutée par les forces de l’amour. Adapté sur scène pour voix, guitares, viole de gambe, alto et percussions, il transmet ce mélange rare d’audace, de vulnérabilité et de malice qui caractérise son auteure.
Silhouette élégante et insaisissable, capable d’évoluer librement entre les univers du cinéma, du théâtre ou de la littérature, Barbara Carlotti a aussi franchi un cap majeur avec L’Amour, le Vent et l’Argent. Un disque d’une luxuriance peu commune, empruntant atours symphoniques et reflets électroniques à la pop la plus racée pour enrober un chant de velours unique dans le paysage d’ici, capable des plus suaves caresses comme des plus vifs coups de griffes…».
PopUpVIDEO Claire Diterzi - Je me souviens de la neige   
PopUpVIDEO Claire Diterzi - La Princesse Arabe 
PopUpVIDEO Théodore, Paul & Gabriel - Slow Sunday 


De g à dr: Factory, Ganafoul et Killdozer 
 GIVORS centre du Monde ?!
A Vienne le 13, ce sera la soirée, ou plutôt la nuit finale de JAV, avec George Benson, David Sanborn, Erik Truffaz, Snarky Puppy, etc ! Le 13 aussi, PRINCE sera à Montreux (en fait les 13, 14 et 15, et avec son trio féminin). A Londres le 13 toujours, les Rolling Stones seront dans Hyde Park, second concert après celui de la semaine passée (et 44 ans après celui fameux et gratuit de 1969…). Voir vidéos plus bas dans nos news…
Et à Givors le 13-7 ? demanderez-vous fort justement ! Eh bien en effet, à Givors ou pas bien loin, à la Bricotte (un coin bucolique avec un étang, sur la route vers St-Romain-en-Gier) se tiendra un festival assez particulier pour célébrer les trois groupes givordins (plus ou moins givordins) qui marquèrent le rock des années 78/80 et quelques… À savoir Factory (incontestablement le plus authentiquement givordin), Ganafoul et Killdozer. C'est Puce, le guitariste de feu-Factory qui a mis sur pieds ce sympathique événement (on pourra notamment s'y restaurer). Il semblerait que dans un premier temps (à partir de 18h) on aura des prestations des groupes actuels : Jack Bon Slim Combo (qu'on n'a pas eu beaucoup l'occasion de voir par ici), le groupe de Jean-Yves Astier (venu du Sud-Ouest) sans doute, et les Dood's de Doudou, l'ex-guitariste de Killdozer. Et ensuite, plus tard, on devrait avoir des reformations, pas forcément rigoureusement "à l'identique", de Ganafoul, de Killdozer, sans doute pas de Factory puisque Matrat ne devrait pas être là… PS: Un communiqué qui confirme ce déroulement…: « L’idée de départ était de réunir les musiciens qui ont fait de Givors la "capitale du rock", selon un article du magazine spécialisé Best en 1978. Il ne s'agissait pas de reformer les groupes, certains membres ne pouvant pas être là, mais simplement de rassembler un maximum de musiciens. On ne les sort pas de leur retraite, ils ont tous monté de nouveaux groupes et ils joueront leurs compos actuelles, en première partie de soirée ». Avis aux amateurs donc et ils sont plus nombreux qu'on pourrait le croire.
Et le lendemain 14 Juillet, c'est le Tour de France qui partira de Givors. Givors presque devenue en cette mi-Juillet, on peut le dire, le centre du monde !
PopUpVIDEO FACTORY - Jette un sort 
PopUpVIDEO GANAFOUL - Saturday Night 
PopUpVIDEO KILLDOZER- "The Company Walk" (Live Palais d'Hiver 80)
PopUpVIDEO Puce et Jack Bon, "Matchbox" au Clos St Marc (Taluyers 2013) 
PopUpVIDEO JACK BON "Together again" (en trio "Slim Combo" 2012)
PopUpVIDEO Jean-Yves ASTIER "Encore tant à te dire" (clip 2013)
PopUpVIDEO DOOD's avec R. Lapassade "Sweet Thang" (Clermont 96)
PS: Un compte-rendu de cette fameuse soirée sur la page suivante de ce blog

Stevie D. 

Rappels :
Une page de ce blog sur le DVD "Blues Boom" de Jack Bon
Et une autre sur le dernier album de Jean-Yves Astier
Celle sur GANAFOUL sur notre site, celle sur FACTORY, et celle sur KILLDOZER (et autres projets de Robert Lapassade) !
Et sinon, l'étang de la Bricotte, il est par là




GUIGNOL'S NEWS

Des punks lyonnais de EAT YOUR DOG, voici en vidéo un premier extrait de leur nouvel album intitulé "Basic"… 


Ça s'appelle "Franck Ribery" (et Zahia n'est pas loin…)


Petit journal de JAZZ À VIENNE en vidéos
Dans ce numéro du 5 Juillet (de 5mn+), on parle de (et on voit) Rodriguez et Ben Harper (vers la fin)
(Et Guillaume Perret a été choisi comme image de présentation !) 



THE ROLLING STONES à Hyde-Park again ce 13-7-13 :
Chacun d'eux évoque le concert de 1969 (concours de rides ?!) 
(Et vous pouvez même voter pour choisir les chansons) [vidéo officielle].
PopUpVIDEO The Rolling Stones - Return to Hyde Park 2013



Et festival de GLASTONBURY 2013 (2nde partie, 1h06…) Non officiel…





Quelques albums récents des gens dont on parle plus haut… 
(Liens Amazon.fr généralement) 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus !! Merci d'exprimer vos réactions…
[Merci aussi de recommander/partager cette page avec les boutons ci-dessus !]
Vous pouvez aussi vous inscrire comme "membre" (voir à droite…)
Ou mieux : envoyez-nous votre adresse mail dans un post/commentaire : pas pour la publier (bien sûr) mais pour qu'on puisse vous faire parvenir la newsletter hebdo (= image de la rubrique dès publication)