Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant
son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui veulent bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites… // NB: Voir notre profil: Google+

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant sur son titre en rose)

Des présentations différentes de nos pages (sur fond blanc !) en cliquant ici <<<

lundi 3 juin 2013

Guignol's Rock 2140 du 3 au 9-6-2013

This week in Lyon: BONOBO, RIHANNA, LINDSEY STERLING, THE JIM JONES REVUE, GAET, BLUES CONTROL, THE DREAMS, DAVID GRUBBS, PETER DOHERTY, WOODKID, ETC +NEWS: Les Dogs, etc…
The JIM JONES REVUE ce 6-6 au Transbordeur !
[PS: Mini live report plus bas sur cette page]
Bizarrement conformée, cette semaine de concerts, et assez éclectique. Avec un Lundi bien garni, ce qui est peu courant… 

 Tempo lent  
Bonobo s'amuse visiblement
3-6: On commence avec le Transbo qui accueille Bonobo, étiquette électro trip-hop si ça vous va… « Le DJ et compositeur anglais Simon Green, alias BONOBO est souvent crédité comme l'inventeur du style appelé “downtempo”. Il a fait ses débuts à Brighton, sa ville d'origine, à l'aube du nouveau siècle, et il sort vite [vers 2000 ?] son premier album sur le label Tru Thoughts. Instrumental de bout en bout, le disque est composé uniquement à partir d'instruments samplés, grâce aux échantillonneurs qui commencent à inonder le marché. Tout s'accélère ensuite, une signature sur le mythique Ninja Tune, un déménagement au vivier Brooklyn, des titres sont utilisés dans des séries, pour des publicités… Depuis 2010, BONOBO reprend assidument sa tournée en Europe et aux États-Unis en alternant concerts live, DJ sets, et en accompagnant à la basse les concerts de sa nouvelle chanteuse Andreya Triana, alors proclamée “nouvelle égérie du label Ninja Tune”, dont il co-produit avec Fink l'album solo. On le retrouvera en formule “live band” au Transbo en juin pour la première fois… et ça ne se loupe pas !
Son compatriote DJ Ross Tones, plus connu sous le nom de Throwing Snow s'occupera de la première partie avec sa house vaporeuse et expérimentale. Son EP “Clamor” sorti il y a quelques mois, avec un remix de Gold Panda, avait fait forte impression !».

PopUpVIDEO Bonobo : Cirrus [Official Video 2013]
PopUpVIDEO Throwing Snow LIVE in the Boiler Room 2013 

Rihanna, le feu aux fesses pour de vrai ? 
(Voir pyrotechnie sur ce Diamonds tour 2013)
[Photo Wikimedia by Kasio69 from Canada]
 La féline barbadienne 
Et puis le gros morceau, si l'on ose dire, c'est évidemment Rihanna à la Halle, sa troisième Halle, c'est bien ça ? La belle et féline barbadienne a sorti en Novembre dernier son 7e album solo nommé Unapologetic. Elle ne s'excuse donc pas (de quoi ?), et il paraît que sa vieille histoire mouvementée avec le dénommé Chris Brown ressurgit dans tous les coins de l'album (on vous laisse analyser tout ça) comme il est bien dit dans ChartsInFrance…: "Difficile de séparer la vie privée de Rihanna et sa musique dans "Unapologetic", où la chanteuse fait tout pour en empêcher l'auditeur. Le résultat frôle parfois le malsain, tandis que, musicalement, la star prend quelques risques sur des titres urbains un peu monotones, laissant derrière elle la dance. Mais c'est sur les ballades qu'elle brille le plus sur ce septième opus en sept ans, qui ne mettra personne d'accord ».
Voilà, c'est le "Diamonds world tour" et, grâce à des artifices pyrotechniques, vous pourrez voir que Rihanna a littéralement (passez-nous la trivialité de l'expression, mais là c'est au sens propre) le feu aux fesses (on a vu des images). En tout cas, le quidam d'Internet a également toujours droit à de somptueux clips sensuels : que demande le peuple…?
PopUpVIDEO Rihanna - Stay ft. Mikky Ekko [R. dans son bain] 
PopUpVIDEO Rihanna - Diamonds

 Petite Lindsey et son violon magique 
Une autre jeune américaine pour faire le show ce Lundi, plus sagement quand même, au Radiant Bellevue. (Entre parenthèse c'est d'ailleurs le même producteur français nous semble-il…). Mais Lindsey Sterling a pour principal accessoire un violon, un instrument que ce passage au Radiant devrait plus populariser que tous les concerts de la saison à l'Auditorium… Elle en joue dans toutes les positions et dans toutes les conditions (voir le clip climatique sur "Elements"). « En 2010, Stirling a été quart de finaliste de la cinquième saison d’"America’s Got Talent" où elle était connue comme la violoniste hip-hop. Entre sa chaîne Youtube, les réseaux sociaux et le bouche à oreille, Lindsey Stirling a gagné des fans à travers le monde entier. Son premier show au sein de l’historique Webster Hall à New York s’est vendu en quelques jours seulement. Grâce a sa capacité à reprendre des thèmes de jeu-vidéos cultes – "The Legend of Zelda" / "Skyrim" – et à y ajouter sa touche personnelle, elle s’est forgée une communauté de fans "gamers" très importante. Cette jeune artiste offre ainsi une variété de styles musicaux, du classique au hip-hop, en passant par la pop et le dubstep ».
PopUpVIDEO Crystallize - Lindsey Stirling (Dubstep Violin Original Song) Févr'2012
PopUpVIDEO Elements - Lindsey Stirling (Dubstep Violin Original Song) Sept'2012
PopUpVIDEO Radioactive - Lindsey Stirling and Pentatonix (Imagine Dragons Cover)

 Le coeur sauvage (et la fougue primitive) 
6-6: On saute à Jeudi et à une autre manière de faire le show, plus rock'n'roll au vrai sens du terme, avec les anglais de The Jim Jones Revue qui seront pour la première fois au Transbordeur. Ils ont sorti récemment leur 3e opus frénétique (un peu moins quand même ?). Début de sa chronique chez SoundOfViolence… « Les porte-étendards de la musique du diable, incarnant l'intemporalité du rock'n'roll et sa fougue primitive, reviennent aujourd'hui avec un troisième album, "The Savage Heart". The Jim Jones Revue n'ont pas décidé de s'assagir, bien au contraire, mais pour la première fois, leur punk-blues explosif laisse une petite part du gâteau à un panel plus large et parfois moins énergique, le tout en gardant la classe et la fureur qu'on leur connaît désormais. Jim Sclavunos, membre de Grinderman et de Nick Cave And The Bad Seeds, est à nouveau aux manettes, pour la deuxième fois, afin d'apporter sa production rugueuse. Enregistré en deux semaines dans le Lincolnshire et dans le studio d'Edwyn Collins, dans l'Ouest londonien, The Savage Heart recèle toute la palette du rock : l'émotion du blues, l'énergie du punk, le rythme frénétique du rockabilly : tout y passe. L'arrivée, l'an dernier, de Henri Herbert au clavier, remplaçant le talentueux Elliot Mortimer, y est sans conteste pour quelque chose et permet à The Jim Jones Revue de se renouveler et d'insuffler une bouffée d'air frais à leurs compositions ». Faut-il que nous ajoutions "très vivement recommandé" ?!
PopUpVIDEO The Jim Jones Revue - Seven Times Around The Sun (Official Video, 2013)
PopUpVIDEO The Jim Jones Revue - Slippin' And Slidin' - (Session Acoustique OÜIFM, 2013)
PopUpVIDEO The Jim Jones Revue - High Horse (Gutter Island Festival 2012-08-25) 
PopUpVIDEO Savage Riposte -Rock'n Roll Poison @ Lyon,Place des Terreaux
PopUpVIDEO Savage Riposte - Burn All Your Money Time - Video Clip

gAëT
 La guitare réjuvénée 
Une sortie d'album au Nakamal pour un jeune guitariste lyonnais assez étonnant de virtuosité, de fougue et de fraîcheur : Gaëtan Verrier-Bert (on pourrait préciser qu'il est le fils du chanteur Alain Bert, mais bien sûr les trois quarts d'entre-vous, "nés trop tard", ne sauraient pas de qui on parle) se fait appeler gAëT… « Après de nombreuses et fructueuses collaborations en tant que guitariste accompagnateur, et des tournées en France et à l’étranger,  gAëT décide de consacrer 200% de son temps à créer son propre show. Confortant sa démarche, les 150 000 vues de sa chaine youtube et sa rencontre avec son manager le conduisent à enchaîner une quinzaine de concerts dans l’hexagone suivi d’une tournée au Maroc et à l’enregistrement de son premier album : “In My Little House”. Avec une sortie prévue au Printemps 2013, il se sera écoulé moins d’une année entre le début du projet et la sortie de l’album. Ce talent n’attend pas ! Avec ses années d’expérience de la scène, une énergie toujours renouvelée, il réussi à développer un lien particulier avec son public. C’est ce public, cher à gAëT, qui lui permet de faire évoluer le show avec de nouveaux titres chantés. Son jeu de guitare groove et percussif teinté de blues agrémenté de chansons electro folk font l’unicité de ce show. (…) On a parfois l’impression d’avoir à faire à un groupe ENTIER sur scène ! ».
PopUpVIDEO gAëT Debut Album Live Teaser
PopUpVIDEO Early Night Groove By gAëT 

 Tous à l'Ouest 
7-6: Vendredi, Bumcello à Fort en Jazz. On les avait annoncés au Kao en Janvier dernier et leur dernier opus est bien sûr toujours "aL" (là aussi, respectons l'ordre officiel minuscule/majuscule !). A Francheville donc…
PopUpVIDEO Bumcello - sortie album aL - (Live 34 Tours @ Montpellier 2012) 
Non loin de là, à Messimy, la dernière session du tremplin des Grosses Guitares avec deux groupes comme à l'habitude, Feel Lizzy et Layers. On vous a même trouvé une vidéo de chacun… Feel Lizzy comme son nom peut le laisser supposer est un "tribute band" de Thin Lizzy, ce qui n'est assurément pas banal. On retrouve donc chez eux un peu (beaucoup ?) de ce qui faisait le charme de ce groupe rock irlandais assez unique, le son, le ton, l'accent, etc.
PopUpVIDEO Feel Lizzy tribute to THIN LIZZY
PopUpVIDEO layers et sa chanteuse chris (live à Agnin, 38) 


 Satho blues again 
8-6: Samedi, par où on commence ? On va rester en périphérie, mais Nord cette fois pour signaler que ce week-end est celui du Sathonay Blues festival , qui est même commencé depuis Jeudi, mais la grande soirée blues, c'est le Samedi avec notamment Tom Principato et Fred Chapellier en quintet, plus les Cotton Belly's.
PopUpVIDEO FRED CHAPELLIER & TOM PRINCIPATO (2011 à CHARLEVILLE MEZIERES
PopUpVIDEO FRED CHAPELLIER et TOM PRINCIPATO- Blues for Roy - (Cahors Blues Festival 2012) 
[Correction: Pour le "blues in Lyon", à la Comédie Odéon qu'on avait annoncé dans un premier temps, on s'était juste trompé de mois, désolé ! Et avec l'affiche à côté en plus… Qu'on ressortira donc début Juillet !].


 Dans leur propres sphères…
Du blues, il reste en tout cas le nom (et davantage en cherchant un peu…) avec les new yorkais de Blues Control qui passeront au Kraspek ce 8-6 avec aussi The Dreams (de Strasbourg) et Abschaum (de Lyon). « Lea Cho & Russ Waterhouse sont Blues Control (Queens, New-York). Leur musique, sortie sur des labels-phares contemporains undergrounds comme Siltbreeze, Fusetron ou Holy Mountain, est marquée par des motifs planants au clavier, une guitare électrique aggressivo-spectrale, dotée d’un vocabulaire rock et de métriques qui n’existent que dans le domaine de la liberté et de la singularité (…) 
Dans la famille de la Grande Triple Alliance (collectif rapiécé de groupes de Strasbourg, de Bruxelles, et d’ailleurs, dont Feeling of Love et Cheveu), je voudrais… Armelle et Nafi, le couple qui se cache derrière la dark-wave sublime et inquiétante de The Dreams. Leur recette n’est disponible dans aucun bon manuel de cuisine, alors sachez apprécier l’exclusivité : une guitare qui cisaille et des voix désoeuvrées sur des dubs accélérés à la Trojan (…) »
PopUpVIDEO Blues Control - the Woodstove - Good Morning
PopUpVIDEO the dreams concert molodoï strasbourg 2009
PopUpVIDEO The dreams Aloha Miami (@ l'Ecluse 2012) 
PopUpVIDEO ABSCHAUM @ SONIC (LYON, FRANCE)
Et côté Sonic, le retour de David Grubbs (guitare, piano, voix), cette fois en version trio avec Andrea Belfi (drums, percus, électronique) et Stefano Pilia (guitare). Ils ont sorti ensemble l'album "Onrushing Cloud" qui, bien que divisé en six morceaux, est en fait une œuvre unique de son début à la fin.
PopUpVIDEO BELFI / GRUBBS / PILIA || live @ Teatro Fondamenta Nuove (Venise 2010)

 Jeunes pousses 
Des groupes régionaux sur la Marquise avec Pornograffit + Afterglow + Jericho. Pornograffit, ça doit être ceux qui ont remporté le tremplin du Gibus en Janvier dernier (à suivre pour la finale nationale). On vous livre les lignes de communiqué…: "Pornograffit, une vision moderne du rock et de l'instrumentation, alliée à la folie rythmique de la trip-hop et de l'alternatif, ainsi qu'à la saveur du progressif. Un cocktail novateur, un mélange riche, détonnant d’énergie, ancré dans les courants musicaux actuels. // Afterglow est un groupe grunge alliant mélodies pop accrocheuses et rock énergique. Voix écorchée, guitares incisives, le groupe délivre des compositions mêlant rage et mélodies torturées. // Jeune Trio rock, Jericho est un concentré d'énergie. Ca sonne comme Nirvana à leurs débuts, entre sons boostés à la fuzz et mélodies entêtantes. Très prometteur !!"
PopUpVIDEO Hidden - Pornograffit
PopUpVIDEO AFTERGLOW - Easier Without (Live 17/04/2013 Ninkasi Kafe).

 Surdoué utopique  
Et puis Pete Doherty himself au Radiant, ce Samedi aussi…: « Surdoué du rock garage et du neo-punk britannique, Peter Doherty est assurément l’un de ces sales gosses hyperactifs qui font les beaux-jours des tabloïds d’Outre-Manche. Aussi talentueux qu’autodestructeur, ce dandy poète et décadent, résolument trash, signe son grand retour sur scène. Agé de 34 ans, l’ex-leader des Libertines et des Babyshambles poursuit une trajectoire singulière et magistrale portée par des vents qui le mènent toujours plus près d’Arcadie, une quête utopique qui continue de motiver l’artiste dans tout ce qu’il fait. Un rocker incontestable dont seul le Royaume-Uni a le secret !». Avec ses deux ballerines évoluant autour de lui apparemment… Comme quand on l'avait vu aux Nuits de Fourvière en 2009.
PopUpVIDEO Pete Doherty - Broken Love Song (Clip non-Officiel)
PopUpVIDEO Peter Doherty - Last Of The English Roses 
PopUpVIDEO Pete Doherty - For Lovers (Official Video 2009)

 Spleen épique 
Ce qui nous amène donc aux NUITS fourviéresques, dont la partie musique débute ce 8-6 avec le lyonnais Woodkid associé à l'orchestre national de Lyon. On va vous livrer le communiqué officiel (plutôt que la chronique disque de Télérama, restons sympa…) : « Quoi de mieux qu’un théâtre antique porté par le souffle de l’Orchestre national de Lyon pour accueillir la démesure des tourbillons symphoniques et cadences martiales de "The Golden Age", premier album et concept global du Lyonnais Yoann Lemoine, plus connu dans le monde sous le nom de Woodkid ? Dès son premier single, Iron, dont le folk tribal s’accompagnait d’un clip aux cavalcades métallisées, Woodkid saisissait par la cohérence de son ambition. Le musicien vidéaste – devenu le réalisateur français le plus demandé à l’étranger (Lana Del Rey, Katy Perry…) – n’a cessé depuis d’étoffer les promesses de ce spleen épique nourri d’images croisant spectaculairement univers enfantin, mythologique et urbain. Mélange surprenant de fragilité et de panache, d’intimisme et de superproduction, les chansons de The Golden Age vibrent au rythme d’une trame narrative qui s’est prolongée dans un livre (écrit avec Katazyna Jerzak) et un impressionnant travail visuel. Dès ses débuts, le barbu à l’émouvante voix de gorge a aussi choisi de reproduire sur scène l’impact grandiose de ses créations. Dans l’arène magique de Fourvière, grand écran et orchestre symphonique donneront toute leur ampleur aux visions du Lyonnais ».
PopUpVIDEO Woodkid - I Love You (Official Video, 2013)
PopUpVIDEO Woodkid - Iron
PopUpVIDEO Woodkid & Lana Del Rey - Iron (Live 2011)

Stevie D.



Mini live report : 
THE JIM JONES REVUE (Transbo Club le 6-6-13)

Sauvagerie bienfaitrice ! 
Concert ébouriffant et dévastateur devant un Transbo Club comble et déchaîné pour THE JIM JONES REVUE… En fait, ils étaient déjà venus au Transbordeur en Mai 2009, mais dans le cadre de "La Musicale" de C+, donc au milieu d'autres artistes… On les a retrouvés ensuite à Nuits Sonores 2010 un an après, et ajouter à celaa un Clacson déjà bien torride en 2012. On espère que leur prochain passage sera sur la grande scène du Transbordeur, en toute logique… 
Leur rock'n'roll très roots sans être du tout passéiste sait réveiller les instincts les plus sauvages (on ne parle que de musique, rassurez-vous). Assez dans la lignée du Jon Spencer Blues Explosion. On peut aussi penser à la manière dont Dr Feelgood avait secoué le rock'n'roll en Angleterre voici quelques décennies… En tout cas, Jim Jones himself, avec ou sans guitare (la seule en HF pour ne pas entraver sa grande mobilité !) ne ménage pas sa peine, toujours à hurler à la Lune, à haranguer le public et à bouger comme un Elvis (doublé d'Iggy) du 21e siècle… Et ses copains ne sont pas en reste, la scène du club s'avère plutôt étroite pour eux. Le bassiste arbore un chapeau melon genre Orange mécanique tandis que le nouveau pianiste, s'il reste forcément en face de son instrument, massacre ses claviers avec une rage peu commune. D'ailleurs le piano reste un élément essentiel pour The Jim Jones Revue. Ou disons plutôt les claviers car on a parfois affaire à des riffs sonnant très guitare et qui peuvent sous-tendre tout un morceau… Petit intermède presque spiritual avec "Seven times around the Sun" (voir le clip plus haut sur cette page) qui voit tous les guitaristes poser leur instrument pour devenir chanteurs. Mais même ce titre n'occasionne aucune baisse d'une tension qui restera constante jusqu'à la dernière note de leurs deux rappels sanglants !
SD
PS: Anne-Marie M. les a interviewés avant le concert, et vous devriez donc retrouver tout ça prochainement (retranscription et développement des pellicules !) sur Rock-interviews.com

Une setlist d'il y a un mois… Il doit y avoir pas mal de similitudes…
(avec Nick Lowe en invité, excusez du peu)
The Jim Jones Revue Setlist The Sebright Arms, London, England 2013, The Sebright Sessions
En allant sur le site (Setlist.fm), vous pouvez voir des vidéos pour chaque chanson… (cliquer à droite de chaque titre !)


GUIGNOL'S NEWS

EROTIC MARKET va se loger partout… dans une friperie, dans un appartement…!






R'n'R NEWS - ROUEN / LE HAVRE !



DOGS : Interview de Dominique Laboubée par Phil' Manoeuvre (pour Top Bab en 2000)

Too much class... DOGS, l'histoire , c'est le titre du livre écrit par Catherine Laboubée [site//facebook], historienne, écrivain et éditeur, et aussi sœur de Dominique qui était le chanteur des DOGS (mort en scène aux Etats-Unis en 2002), groupe rock français de Rouen. Elle était donc plutôt bien placée pour écrire l'histoire de ce groupe légendaire (NB: Mais on n'a pas encore lu son ouvrage).

PS: Désormais disponible chez Dangerhouse.

LITTLE BOB sera avec ses BLUES BASTARDS au festival Musi'Collines à HEYRIEUX le Samedi 29 Juin prochain. (NB: C'est un festival gratuit).

www.littlebob.fr/




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont bienvenus !! Merci d'exprimer vos réactions…
[Merci aussi de recommander/partager cette page avec les boutons ci-dessus !]
Vous pouvez aussi vous inscrire comme "membre" (voir à droite…)
Ou mieux : envoyez-nous votre adresse mail dans un post/commentaire : pas pour la publier (bien sûr) mais pour qu'on puisse vous faire parvenir la newsletter hebdo (= image de la rubrique dès publication)