Guignol's Rock, rubrique du blog

Suite à la disparition de l'hebdomadaire (papier) Lyon Poche en 2011, notre chronique annonçant les concerts rock de la semaine s'est retrouvée sur ce blog, en reprenant
son titre original, "Guignol's rock" (parution sur le week-end…) avec des photos et une sélection de vidéos (à ouvrir en pop-up). Bonne lecture !

Merci à tous ceux qui veulent bien partager ces pages sur leurs réseaux, ou les mettre en lien sur leurs sites… // NB: Voir notre profil: Google+

Pour pouvoir ajouter un commentaire dessous, veillez à n'avoir qu'une seule chronique ouverte (en cliquant sur son titre en rose)

Des présentations différentes de nos pages (sur fond blanc !) en cliquant ici <<<

lundi 29 octobre 2012

Guignol's Rock 2111 du 29-10 au 4-11-2012

MOON DUO (pochette du dernier album, "Circles"), le 30-10 au Sonic

Dans ta propre cour…
Patrick Watson
On commence avec l'Épicerie Moderne qui accueille ce Lundi 29 Patrick Watson, de Montréal, Québec. Patrick Watson, comme souvent, c'est le chanteur ou bien c'est le groupe (parce qu'ils n'ont pas trouvé d'autre nom). Quatre albums depuis 2003 dans un style assez intimiste, entre pop et rock progressif… Sur le dernier de cette année, l'étiquette de l'Epicerie nous dit : "Il revient avec un nouvel album, "Adventures in Your Own Backyard", étrange et beau. Voix haute, arrangements ambitieux pour un magnifique album de chansons libérées, à la fois épiques et légères (Les Inrocks). A voir en live, inévitablement !" (ben oui, forcément…). Et pour la première partie : "Après une sortie d’album remarquée en Amérique du Nord, les Canadiens de Half Moon Run viennent présenter leur musique en Europe. Trio aux influences indie, rock, pop et folk"…

Météo rock logique ?
Côté Transbordeur ce 29-10, Anathema, un groupe britannique qui a débuté "doom-death" (dont ils sont considérés comme un des pionniers avec My Dying Bride et Paradise Lost. Pour la définition du genre on vous laisse chercher, si ça vous intéresse vraiment) à Liverpool vers la fin des années 80 pour évoluer au fil des années vers un rock plutôt psychédélique et atmosphérique qui s'apparente plus ou moins à du rock progressif (eh oui, encore… On aurait peut-être besoin d'un nouveau coup de pied dans la fourmilière, genre punk, non ?!). Et la fiche Transbo ajoute :"Le dernier album des chevelus s'appelle “Weather system” et leur tournée météorologique s'arrête par le Transbo, après une date dans un Bataclan archi blindé en mai dernier".

Danse de l'ours psychédélique 
Moon Duo
On passe à Mardi 30 avec au Sonic (au Sonic évidemment, pourrait-on dire) Moon Duo. Un couple californien formé de Ripley Johnson, par ailleurs guitariste des Wooden Shjips (également psychédéliques, mais davantage garage) et de sa yoko ono Sanae Yamada aux synthétiseurs. Les anciens (ou les experts) reconnaîtront dans leur son une nette influence du groupe d'Alan Vega, Suicide, et d'ailleurs ce cher vieux Bayon de Libération, grand spécialiste de Vega (et de Vince Taylor), a pris la plume pour parler de leur deuxième album tout récemment paru, "Circles" (notre image du haut). Citons-le quelque peu (accrochez-vous bien) : "L’entrée en matière se fait d’autorité sur l’air somnambulique du Sleepwalker - stroboscopie et autohypnose, mode d’emploi. Voix dedans, filtrées à la Alan «Collision Drive» Vega [NDSD: à Libé, on ne met pas d'espaces avec les guillemets français…], rythmique rock medium de la même farine zonzonnante à plaisir, tonalités laminées au bain de guitares synthétisées, circumnavigation en stase bouclée, l’horizon est : la danse de l’ours psychédélique. Circles est lancé. Le thème-et-variations statique qui suit varie peu ou prou cette matrice comitiale au chant planant robotisé, aux arrangements en pilotage automatique atonal plus ou moins gourd, ébloui de flashs (Sparks), sur tempo medium". En tout cas vivement recommandé aux amateurs ajouterons-nous…

Reggae men 
Le 30-10 aussi, du reggae au CCO avec le retour du jamaïcain Anthony B. Citons Wikipedia : "Son premier album, The Living Is Hard, sort en 1993 [ce qui est tuant dans Wikipedia, c'est ce lien sur 1993, mais passons…] mais sa carrière débute vraiment à partir de 1996 [idem]. En 2000 [tiens, pas de lien…] il enregistre au Tuff Gong studio le titre Poor Man en duo avec Pierpoljak pour l'album Tuff Gong Blues, sorti en 2007 sur le label Soulfire. Plus récemment, "Powers of Creation", a été produit par Frenchie (producteur notamment de Raggasonic [et fils de Claude Allègre pourrions-nous ajouter, mais on ne veut pas lui nuire…]), pour son label Maximum Sound. Il a aussi produit un album et DVD Live on the Battlefield, enregistré à Toulouse en 2002, qui résume bien l'énergie que peut dégager cet artiste lors de ses prestations scéniques, et sa relation avec le public français". 



Halloween Cirkus 

Le 31 Octobre, c'est Mercredi, spectacle spécial Halloween au Transbordeur avec le Zombie Circus Show, formé par la réunion de nombreux numéros d'artistes, fakirs, contorsionnistes, magiciens, etc. Pour la musique on trouve notamment la chanson satirique, swing et rock'n'roll de Mac Abbé et le Zombi Orchestra (avec 3 cuivres ajoutés nous dit-on). Une belle idée qu'ont eu les stéphanois de Carotte Production que de monter cette joyeuse équipe !


Retour de l'Assassin 
Rockin' Squat 
Et pour la Toussaint, 1-11, le retour de Assassin (au Transbo), un groupe hip hop français réputé sans concession [mais quand on voit le peu de monde récemment rameuté par La Rumeur, on se dit que ça doit pas être facile…], avec son leader Rockin' Squat [lui aussi "fils de"… Jean-Pierre Cassel on peut le dire, comme son frère Vincent]. Rockin' Squat qui est également réalisateur de clips, qui vit dorénavant surtout au Brésil paraît-il, et qui a sorti en 2012 "Illegal Mixtapes 3 (Street album)". Un disque sur lequel on retrouve Solo et Doctor L, membres fondateurs d’Assassin, mais aussi Cécile et Vincent ses frères et sœur, et une pléiade d’invités, dont Oxmo Puccino.  

Hybridations 
Ce 1er Novembre également, Raul Midon à l'Epicerie Moderne, citons la fiche : "Chanteur, auteur-compositeur et guitariste américain originaire du Nouveau-Mexique, Raul Midon possède un style musical unique qui brasse de nombreuses influences, aussi bien soul que jazz, folk, blues, R&B ou latines (flamenco et bossa nova notamment). Il a collaboré avec de nombreux musiciens venus d'horizons très divers allant de Herbie Hancock à Snoop Dogg". Avec (assez curieusement, mais vive le mélange des genres) le lyonnais Snake Fuzz Moan en ouverture… "Issu de la scène stoner, Snake Fuzz Moan se lance il y a deux dans un projet solo, s'accompagnant de sa seule guitare folk et d'une rythmique réalisée au pied. Ses compositions oscillent entre blues hybride et folk ténébreuse"…

Hallucinations 
Troy
Toujours du choix pour les vendredis. Ce 2-11, commençons par le Clacson, qui reçoit Troy Von Balthazar, dont le 3e album solo a paru tout récemment. Où avons-nous trouvé ces lignes déjà ?: "Le nouvel album de Troy Von Balthazar (chanteur du groupe Chokebore) dessine un paysage musical d'une grande beauté, superbement mélancolique. Dès l'écoute du premier morceau "Tropical", s'amorce une douce rêverie qui nous plonge peu à peu dans un entrelacs d'hallucinations auditives. Les musiques minimalistes , la guitare crépusculaire et le caractère cristallin de la voix révèlent un art de l'écriture et de l'interprétation d'une sensibilité exceptionnelle. Les mélodies parfois sensuelles "Coco",  parfois désespérées "About being hurt" offrent ici un album à l'humilité troublante, parsemé de comptines nuageuses dans lesquelles TVB éprouve durement l'illusoire de ses visions "Viva". C'est effectivement dans la quête d'un ailleurs, toujours rêvé, jamais atteint que s'écrit la force des mélodies". [etc]

Fièvre scénique 
"Release party" au Périscope le 2 avec la sortie de l'album de Golden Zip (tiens, on croyait que le Périscope ne connaissait de rock que du noise…). Pitch standard : "Derrière leur élégance aguicheuse, les six Golden Zip renferment une énergie redoutable, du charisme qui prend aux tripes et une technique au service de l’instinct. Sur scène, une folie électro, des guitares énervées, une énergie épileptique, un chanteur bouillonnant, de la sueur sur les chemises…GZ délivre un rock’n roll survitaminé rageusement positif. Habité par une agitation toute tarantinienne, nourri par un flux à la Scorsese, Golden Zip bouscule, remue et tape dans l’oeil"… Et le nouvel album se nomme "Bring to Fever Pitch", 12 titres qui sortiront officiellement le 5-11. 

Le médicament de l'été 
Et le 2-11 c'est aussi Dionysos au Transbordeur, pour tous ceux qui se sont révélés en 2012 de grands danseurs de bird'n'roll ! Bird'n'Roll c'est le titre du 7e album du groupe valentinois, sorti en Mars dernier. Allez, paresse, on cite Wikipedia : "Cet album est sorti cinq ans après son prédécesseur studio La Mécanique du Cœur. Contrairement au dernier album, Babet a participé activement au sein du groupe. Une série de concerts pour la promotion de l'album est déjà prévue, notamment trois dates à l'Olympia le 9, le 10 et le 11 octobre 2012. (…) La danse serait aussi une « danse-médicament », en effet, Mathias évoque son test en laboratoire et son incroyable effet pour oublier les problèmes : il envisagerait avec le groupe de le vendre en pharmacie pour être ensuite remboursé par la sécurité sociale" (sic).

Ödland : une des sœurs Bingöllü sans doute, sur la bonne voie…?
Ödland en 1ère partie, un assez curieux groupe lyonnais composé de (et hop, Wikipédia au secours) "Lorenzo Papace, auteur et compositeur, accompagné par les sœurs Bingöllü. Alizée Bingöllü, est chanteuse et comédienne, Léa Bingöllü est violoniste. Ödland puise ses inspirations dans la musique XIXe siècle, et le folklore européen. Ödland est une musique acoustique et poétique, enrichie par son univers visuel. Les vidéos et photographies forment un monde unique et cohérent, sans âge. Le groupe est indépendant depuis ses débuts. À ce jour, il a auto-produit quatre disques"…

Hip hop booster 
Samedi 3, finale du tremplin hip hop Buzzbooster au Marché Gare… "Toujours accompagnée par Rman à l'animation et DJ Terror Mike au mix, la finale présentera 4 groupes issus des précédents concerts : La Fusillade, La Marabunta, Revovler69 et Yoko. Avec, en showcase, Révolution Urbaine qui clôturera la soirée. Soirée gratuite sur invitation". Invitations que l'on peut s'imprimer soi-même en passant par le site de L'Original. 

Gentiment érotique 
Bloc Party 
Et on termine avec Dimanche (4-11) le retour des anglais de Bloc Party au Transbordeur. Avec la sortie de l'album solo de Kele Okereke (le chanteur) en 2010, certains avaient cru à la fin du groupe, mais après un long silence, ce dernier annonçait la sortie d'un quatrième album pour l'été 2012. C'est ce disque, sobrement intitulé "Four", qu'il viendront défendre sur scène… "Un quatrième album furieux, sombre et complexe sur lequel les Anglais se réinventent à coups de metal" ont dit les Inrocks. 
PVT en première partie, un groupe instrumental (électro + math rock !) australien signé sur Warp records. Ci-dessous en une vidéo bon marché mais originale et gentiment érotique, le titre d'ouverture ("Shiver") de leur album à venir…


 Stevie D. 


Dates, lieux et liens, sont à retrouver sur notre page "liste des concerts"… et une fois les concerts passés ils atterrissent sur la page concerts passés de 2012

"Après-coup": Une vidéo de Patrick Watson à l'Épicerie Moderne dans la série "ConcertConcert" de Génération Spontanée : 




 Parmi ces concerts de la semaine : quelques vidéos sélectionnées pour vous…

Patrick Watson 


Moon Duo
 

Anthony B


Zombie Circus Show

Rockin' Squat
 

Raul Midon
 

Golden Zip
 

Troy Von Balthazar
 

Dionysos
 

Ödland
 

Bloc Party
 

PVT
 





 Et quelques "produits du commerce" (liens Amazon.fr), = des albums (en physique ou en digital) dont il est question ci-dessus (et pourquoi ne pas les acheter ici…?): 


Patrick Watson, Anathema, Moon Duo, Anthony B, Mac Abbé & le Zombie Orchestra, Rockin' Squat, Raul Midon, Troy Von Balthazar, Golden Zip, Dionysos, Bloc Party, PVT.



dimanche 21 octobre 2012

Guignol's Rock 2110 du 22 au 28-10-2012


JC SATAN (dernier album) au Kraspek Myzik le 23-10 




 Gloire à JC Satan !
Cette semaine, du rap français, de la soul, des nouveaux groupes (lyonnais), du rock, du folk, du dub…
Et du rock garage avec ce Mardi 23 au Kraspek JC Satan, groupe bordelais avec chanteuse turinoise si on a bien compris (ils sont 5, comme vous pourrez voir sur la vidéo ci-dessous). On trouve à propos d'eux le texte suivant (auteur inconnu ?) sur pas mal de sites, alors hop, un copier-coller de plus : "Basé entre Turin et Bordeaux (la seule Jérusalem rock française qui ne se lamente pas sur son passé glorieux), le divin bâtard a, pour prêcher sa mauvaise parole de l’International sonique, signé un pacte de sang chez l’excellent Slovenly Records qui édite son premier évangile à l’artwork impeccable. Macéré comme une bonne soupe de tête de bouc fumante, J.C. Satan déballe un album  au savoir-faire primal sidérant, servi par une production au poil de la Bête. On attaque sournoisement avec de bonnes mélodies pop crados bien ficelées qui n’ont rien à envier au meilleur de Thee O-Sees (Odyssey of love)". Papier qui date de la sortie du 1er album, et il semblerait que JC Satan ait quitté Slovenly depuis puisque le dernier et tout récent "Faraway Land" (artwork peinture ci-contre) est sur Teenage Menpause Records. 

Mardi aussi, au Transbordeur, le guitariste Andy McKee, spécialisé dans le "tapping" (sa guitare lui sert aussi d'instrument de percussion) et qui est devenu célèbre en partie grâce à Internet (la vidéo que nous posons a été vue plus de 45 millions de fois !). En formule "guitar masters", il sera accompagné des guitaristes Antoine Dufour et Preston Reed.

Ce sera le 8-11. Mais à Lyon le 24-10 !
 Tout brûle déjà…
Mercredi 24, retour de la Rumeur au Kao, le groupe de Ekoué & co qui avait eu ces problèmes jadis avec Sarko… Le dernier album, sorti en Avril dernier, s'appelle "Tout brûle déjà" et les Inrocks se sont montrés très flatteurs : "Modèle d’intégrité et d’intransigeance dans le rap français, La Rumeur devient ardent sur un quatrième album pessimiste et abouti (…) Les rappeurs ne sont jamais aussi intéressants que lorsqu’ils touchent l’intime. Lorsque l’egotrip ou la vindicte politique s’affaissent sous le poids de visions personnelles qui impriment à ces deux aspects fondamentaux du rap quelque chose de singulier. (…) "Tout brûle déjà" offre une définition aboutie, mature, de ce qu’est La Rumeur : ni un peloton d’universitaires penchés sur leur histoire, ni un groupuscule militant, ni une cellule poétique traditionnelle. Plutôt un crew inscrit dans son époque, évitant les diatribes trop génériques pour leur préférer la politique telle qu’on la vit intimement". 

 Et que ça saute…
Côté Transbordeur, c'est le retour de Skip the Use (toujours le 24-10), ce groupe du Nord (59) qui a beaucoup tourné (déjà sous le nom de Carving avant 2008) et s'est imposé progressivement par ses apparitions scéniques convaincantes. En Février dernier est sorti leur second album (le premier, éponyme, c'était en 2009) nommé "Can be late" qui avait justement été retenu aux Victoires de la musique dans la catégorie "révélation scène"… On les a appelés souvent les "Bloc Party" français (rapport sans doute d'abord à la couleur de peau de leur chanteur Mat Bastard), mais c'est vrai qu'ils méritent sans doute mieux que ça et cet album particulièrement remuant le montre bien. 

BROC
 Des trucs qui poussent…
On passe à Jeudi 25 avec au Marché Gare une sortie d'album, de premier album pour ce nouveau groupe lyonnais : BROC. Genre de "supergroupe" (comme on disait jadis…) puisque le chanteur Balmino était avec le groupe Khaban. Stéphane Augagneur le guitariste, tout comme Eric Delbouys le batteur (actuellement aussi chez les Têtes Raides) sont passés chez Jack Bon. Et le bassiste Arthur Gandara a fait partie de Doctor Hell, Lipstick Royale, etc. (La claviériste semble ne plus être dans le projet, dommage). Bref, la réunion donne quelque chose de solide, c'est évident, avec comme un "fond de blues", du riff puissant et un chant dont le lyrisme rappelle parfois un certain Bertrand Cantat. L'album s'intitule "Des trucs qui poussent", et les paroles semblent majoritairement en français. Avec Erwan Pinard en ami invité ce Jeudi soir. 


 Éphèbe folk  On reste en ce Marché Gare le 26-10 avec le folk, venu de Lyon aussi, de Ronan Siri. On a trouvé ça sur lui :"En 2011, l’artiste Lyonnais est repéré par Nagui pour jouer "Live" dans la rubrique "Open Mic" destinée aux jeunes talents de l’émission Taratata. Sa prestation sera diffusée vendredi 16 Décembre 2011 sur France 2. Le 10 Novembre 2011 il enregistre au célèbre studio de la Plaine le titre "To Be Twin Sides" aux côtés de Bénabar, Raphaël, Hanni El Khatib…  Dès début 2012, suite à la sortie de son mini-album "To Be Twin Sides", Ronan enchaîne interview TV / radio / Presse, scènes, et un showcase à la Fnac Bellecour très remarqué par son affluence.  Le 17 juillet dernier à l'occasion du festival des Nuits de Fourvière Ronan était en première partie, très remarquée, de Ben Harper". Et en prime notre Ronan est plutôt beau gosse, comme vous pouvez en juger sur le dessin stylisé de sa pochette… En première partie le néo-bluesman, lyonnais aussi, Snake Fuzz Moan.

 Just Rock Groups ? 
Erotic Market
Vendredi aussi, et dans le cadre du festival JustRock? (comme Skip the Use, on a oublié de le dire), une grande soirée nouveaux groupes français au Transbordeur avec pas moins de 6 groupes : Naïve New Beaters + Twin Twin + Hyphen Hyphen + Les Marquises + The Meltin Snow 4tet + Erotic Market. On va pas tous les détailler, les Naive New Beaters c'est plutôt fun, ils ont sorti tout récemment leur second album "La Onda"… Hyphen Hyphen et leur électro-pop sophistiqué, on les avait déjà annoncés en Juillet pour les extérieurs du Transbordeur… Les lyonnais de l'étape sont les Marquises et Erotic Market. Le tout nouveau Erotic Market qui vient de sortir son premier single, cet assez étonnant "Rumblin'", qu'on trouvait d'abord un peu trop répétitif, mais qui se bonifie au fil des écoutes. La voix de Marine Pellegrini est tout à fait originale et les sons inventés par Lucas Garnier ne le sont pas moins. (Tous les deux étaient précédemment dans N'Relax). "Erotic Market ressemble fort au chaînon manquant entre Björk et Erykah Badu !" ont même carrément dit les Inrocks… (peut-être un peu exagéré ?). 

 Dub station (and university) 
Et encore un truc pour Vendredi, le fameux rendez-vous dub intitulé "Lyon dub station" en est à sa troisème édition. Avec les anglais de OBF sound system, pour l'occasion accompagnés de YT nous dit-on… Plus Alpha & Omega "emmené par Christine et Jonah Dan qui se présentera en version sound-system, et aussi Jah Voice, le sound de Wolverhampton grand habitué de la University of Dub". Du gros son donc et ça se passe au Double Mixte de Villeurbanne. 

 Désir d'Afrique 
Samedi 27 et on revient au rap français avec Youssoupha. Voyons ce que nous dit Wikipédia (en supprimant les liens sur presque la moitié des mots !)… "Youssoupha, de son vrai nom Youssoupha Mabiki, est un rappeur français d'origine congolaise né le 29 Août 1979 à Kinshasa. En janvier 2012, François Hollande lui propose de rapper pour sa campagne mais Youssoupha refuse. (…). Il annonce sur Twitter (sic…!) qu'il est en préparation de la version 2 de Noir Désir. (…). Noir D**** (parfois Noir d**** ou Noir Désir) est le troisième album studio du rappeur Youssoupha, il est sorti le 23 janvier 2012". Fin de cit'… Précisons que Noir Désir ne fait pas référence à l'ex-groupe français, mais plutôt à l'Afrique, avec des textes plutôt intéressants d'ailleurs. 

Mr Day
 Sweet soul music 
Et Dimanche, et ce sera l'ultime concert de ce Just Rock? #6, de la soul au Transbo avec Lee Fields, plus Mr Day en ouverture. Sur Lee Fields on est presque d'accord avec les Inrocks : "Le revival soul soûle. Depuis Amy Winehouse (et même après), trop de chanteurs et chanteuses font comme si on était en 1972 chez Motown ou Muscle Shoals. Mais Lee Fields est l’exception qui confirme la règle du trop-plein. Lee Fields est l’exception tout court. En 2009, son album My World est un miracle, un chef-d’œuvre (vocal et musical) à la hauteur de Smokey Robinson, James Brown ou Donny Hathaway, plus intemporel qu’anachronique. Avant d’être un pilier du soul-revival, Lee Fields, 60 ans, a été un chanteur de soul tout court, formé au chant d’église, et en activité discographique depuis plus de quarante ans. Avant sa redécouverte, des années de galères. Puis My World et ce nouveau Faithful Man, où Lee “Magnetic” Fields semble toujours remercier le destin en chantant du mieux qu’il peut : hors concours". 
En première partie le groupe lyonnais Mr Day, qui ne soûle pas non plus tant son approche de la chose (soul) est naturel, assimilé depuis longtemps. Et leur récent album "Dry up in the Sun" le montre parfaitement…


 Stevie D. 


Dates, lieux et liens, sont à retrouver sur notre page "liste des concerts"… et une fois les concerts passés ils atterrissent sur la page concerts passés de 2012



 Parmi ces concerts de la semaine : quelques vidéos sélectionnées pour vous…

JC Satan (en Espagne ?)


Andy McKee


La Rumeur


Skip the Use


BROC (en répète)


Ronan Siri (toute une émission sur lui à TLM)


Naive New Beaters


Erotic Market


OBF sound system


Youssoupha


Lee Fields
Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo




 Et quelques "produits du commerce" (liens Amazon.fr), = des albums (en physique ou en digital) dont il est question ci-dessus (et pourquoi ne pas les acheter ici…?): 



lundi 15 octobre 2012

Guignol's Rock 2109 du 15 au 21-10-2012


1er album pour C2C  
 Down the road, scratchin' the blues…
Ooops, on n'est pas bien en avance, pour une semaine encore bien fournie en concerts… 
Demain Mardi 16-10, c'est bien sûr archi-complet pour C2C, le quatuor de turntablistes nantais (on passera sur leurs exploits de champions du monde, n'estimant pas trop l'esprit de compétition en musique…) qui triomphe en 2012 avec la sortie de leur album Tetra (ou plutôt Tetr4), qui fait suite au EP "Down the Road"… Avec ce dernier titre, particulièrement réussi, ils ont accroché même les oreilles des amateurs de blues qui se disent enfin qu'il peut y avoir du bon dans tous ces scratches ! (il faut dire que les excellentes guitare et harmonica qu'on y entend sont fournies par le groupe, nantais également, Malted Milk, que les amateurs de blues connaissent bien). 
Au même programme, La Fine Équipe, qu'on nous présente ainsi :"un crew composé de 3 beatmakers, magiciens des machines, pads, synthés et sampleurs qui est apparu sur les écrans en 2008, par la grâce d’un premier album instrumental “La Boulangerie“. (…)  En 2010, le crew sort un nouvel album “Fantastic Planet“ avec en featuring MC Mattic, la chanteuse danoise Astrid Engberg et des rappeurs de A State of Mind (ASM). En 2011, il remet le couvert avec “La Boulangerie 2“. Sur ce disque instrumental, La Fine Equipe malaxe le son de ces 50 dernières années à la sauce électro hip-hop, le tout enrobé de nombreuses collaborations". Fin de citation. 

Julia Stone 

 Julia et son doux spleen 
Ce Mardi soir aussi, à l'Épicerie Moderne, l'australienne Julia Stone, qu'on avait pu voir jusque là avec son frère Angus (notamment aux Nuits de Fourvière 2011) mais qui avait sorti dès 2010 son premier album solo "The Memory Machine". Le second "By The Horns" est sorti en Mai dernier, avec notamment ce duo avec notre Benjamin Biolay intitulé Let's forget all the things that we say… "La naissance et l’envol d’une personnalité forte aux sensations subtilement acérées, émancipée du poids des succès du passé" nous dit-on. Et pour Paul Thomas Saunders, le jeune anglais qui fait la première partie avec sa voix haut perchée, on nous assure que ses compositions se placent "entre Jeff Buckley et Leonard Cohen". La barre est donc haute… 

 Aux Pays Bleus…
Pour Mercredi, on commence par le Kao avec le rappeur Rim'K, kabyle de Vitry-sur-Seine et leader du groupe 113. Dès 2004 il s'était offert une escapade en solitaire avec l'album "L'Enfant du Pays" où il évoquait le pays de ses parents. Il est revenu cette année avec "Chef de Famille", avec pas mal de featurings dont Booba, Grand Corps Malade, etc. 
[PS : Ce concert est reporté au 16-11]
Côté Transbordeur le 17 ce sera le retour de l'allumé Sébastien Tellier, sur lequel on peut effectivement se poser pas mal de questions. Les plus innocentes étant : A-t-il vraiment vu la Lumière bleue ? Comment donner suite à “Sexuality”, album sorti en 2007 et co-produit par Guy-Manuel de Homen-Christo de Daft Punk ? A-t-il vraiment trouvé la recette du Pépito bleu ? Est-ce le vrai Sébastien Tellier qui, aux abords d’une rivière ensoleillée, en toge immaculée, caresse la crinière d’une jument qui broute l’herbe fraîche ? Et pourquoi “My god is blue” (titre de son album) ? (sinon, voir ci-dessous le clip assez X de Cochon Ville). 

François Gaillard
 Chansons pas si douces 
On vous parlait de Buridane la semaine passée, sachez que vous pouvez la revoir ce 17-10 à St-Etienne (au Fil) en première de Miossec. Ca peut valoir le (petit) déplacement…
Rayon chanson, signalons aussi Barcella, un rémois qui a sorti son second album, "Charabia" en Mai. [Allez, on pose une vidéo ci-dessous] Barcella qui sera à la Maison des Rancy pour deux soirs, les 18 et 19 Octobre. 
Et chanson toujours (on regroupe) avec le lyonnais (au moins d'adoption, puisqu'il est dans "l'écurie" Samedi 14) François Gaillard. Il sera à Mornant ce Vendredi 19 (au centre culturel Jean Carmet) avec Alexis HK. François Gaillard, accordéoniste, pianiste, flûtiste, on l'a vu une fois sur scène et on peut vous dire que ça dépote pas mal pour de la chanson ! Et il envoie plutôt fermement et drôlement ce qu'il a à dire (et il a…). 
Et Alexis HK qui en est déjà à son 4e album avec "Le Dernier Présent" récemment paru : "…à la fois le plus solaire et le plus grave qu’il ait enregistré. On y entend de grandes questions et un doux carpe diem, on y arpente le terrain des psy et la carte du Tendre"…

 Hip-hop de luxe ? 
On revient à des choses plus bruyantes et aussi à Jeudi 18-10 avec au Kao le second événement du festival JustRock? 2012, tendance hip-hop avec Deluxe et AlgoRythmiK. Genre de "hip-hop festif" les Deluxe, on pourrait dire… "petits protégés des Chinese Man, les aixois (ndr: de Provence) de Deluxe combinent mélodies hip-hop jazz soul et funk armés de saxophone, piano vintage, contrebasse, percussions et machines. Un  mélange 100% décapant pour un groupe taillé spécialement pour la scène !" (vidéo plus bas…). Quant à AlgoRythmiK, on nous conseille : "Prenez un peu de hip-hop mêlé à une pincée de jazz, de swing. Ajoutez un fond de breakbeat, une cuillerée de basses, une louche de samples et soupoudrez de scratchs. Passez le tout au mixeur et avalez le mélange d’un coup sec !  C’est ça la recette d’AlgoRythmiK !". Alors, notez-la bien, et bon appétit. 

Yeti Lane 
 Volutes et spirales 
Autre choix pour Vendredi avec le Kraspek qui accueille Yeti Lane. Tiens, renseignements sur english Wikipedia uniquement bien qu'ils soient français : Yeti Lane est un groupe psychédélique/indie pop de Paris, France… (on essaie de traduire). Leur nom vient des disques de deux de leurs groupes favoris : "Yeti" de Amon Düll et "Penny Lane" des Beatles. Comme quoi on doit pouvoir aimer les deux (là, c'est moi qui parle). Leur premier album éponyme est sorti en 2009… et le second "The Echo Show" est paru le 5 Mars 2012 (soyons précis). Ajoutons quelques lignes des Inrocks : "The Echo Show, à la pochette kraftwerkienne, déballe un véritable mur du son dès son ouverture en spirale (Analog Wheel) et laisse entrevoir de nouveaux parrains pour le groupe. Ainsi, l’ombre de Jason Lytle et de ses Grandaddy plane sur la farandole pop Dead Tired, celle de Mojave 3 s’immisce dans les volutes mélodiques de Sparkling Sunbeam…". 

 Saveurs (et odeurs…) jamaïcaines 
Vendredi au Transbordeur la soirée Up! Up! Up! numéro 2, pour ceux qui aiment cette fois les saveurs jamaïcaines. Menu particulièrement consistant et roboratif avec cinq plats de choix, de 20h à 5h du mat… Aussi bien le vétéran jamaïcain U-Roy que les excellents maconnais de Broussaï, mais aussi et surtout Raggasonic, "ou (on cite) le retour du mythe ! La collaboration de Big Red et Daddy Mory a donné naissance à une formation devenue culte. Après s'être fait connaître dans les soirées sound system parisiennes, ils collaborent avec MC Solaar en 1991 et tournent en première partie d’IAM et NTM. En 1995, leur premier album Raggasonic rassemble tous les plus gros riddims de l’époque, ce qui leur offre un double disque d’or et un monopole incontestable sur toutes les radios de l’hexagone. Pour le deuxième, ils sont donc partis sur la terre mythique de Jamaïque. Aujourd’hui Raggasonic revient sur le devant de la scène, avec un 3ème album prévu pour septembre 2012". Ce 15 Octobre précisément aux dernières nouvelles, et ça s'appelle, c'est original, "Raggasonic 3"…
Vendredi enfin, et pour les plus courageux, marathon de films musicaux à la Halle dans le cadre du festival Lumière. Que du bon dans des genres bien différents : American Graffiti + A Hard Day's Night + Spinal Tap + Walk the Line. Avec, nous dit-on, un dortoir derrière l'écran (ça doit faire drôle…).

"First Serve" dans les rues de Paris 
 Original hip hop opera 
Pas grand chose pour Samedi… Vous pouvez toujours aller voir Fishbone aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu si ça vous dit, ambiance garantie. 
Et on passe à Dimanche 21, avec au Transbordeur le retour de De La Soul, sauf que ça n'est pas tout à fait aussi simple… En fait, en congé provisoire de De La Soul, Posdnuos et Trugoy (alias Plug 1 et Plug 2) se sont alliés avec deux producteurs français (présentés comme Chokolate et Khalid, toutes références masquées…) pour un projet parallèle nommé "First Serve". Un album conceptuel racontant avec humour les tribulations d’un jeune groupe de rap en quête de succès. Un album frais et assez hors du temps on peut dire, bien qu'il regarde un peu dans le rétro les années 70s disco-funk de la "blaxploitation". Avec pas mal de références françaises en prime (voir la 2CV sur notre photo !). Et c'est donc ce projet original (!) qu'ils viennent nous présenter…
Avec Nemir + Deen Burbigo qu'on nous présente comme "la nouvelle relève du rap français" (et qui ont pris le dessus sur les américains sur les dernières affiches !). Nemir est un jeune rappeur originaire de Perpignan qui fait de plus en plus entendre parler de lui. Il a été le vainqueur d'une précédente édition du tremplin "Buzz Booster"… Quant à Deen Burbigo, il vient du Midi aussi : Marseille, Toulon… [On vous rajoute une vidéo avec les 2 ensemble, en bas…]

Bernhoft
 Jeunes et romantiques 
Mais ça n'est pas le seul concert de ce Dimanche soir : Au Kao on pourra apprécier Bernhoft, chanteur et compositeur, et multi-instrumentiste norvégien, dont on nous dit que les chansons les plus connues sont "Streetlights", "Shout", "Choices" et "C'mon Talk". Ah bon… Son dernier opus (et 4e depuis 2008) se nomme "Walk with Me". [Et ci-dessous la vidéo d'un titre remixé justement par nos C2C].
Et côté Épicerie, le retour des américains (de Brooklyn) de The Pains of Being Pure at Heart (que Génération Spontanée avait déjà fait venir au Sonic en Juin 2011). "Ils sont jeunes et romantiques et leur musique capture comme personne l’adolescence dans ses élans les plus beaux vers un absolu fantasmé. Il y a de la ferveur sur scène, de l’émotion et surtout, surtout, de si belles mélodies". Hmmm, que dire de plus ?

 Stevie D. 


Dates, lieux et liens, sont à retrouver sur notre page "liste des concerts"… et une fois les concerts passés ils atterrissent sur la page concerts passés de 2012



 Parmi ces concerts de la semaine : quelques vidéos sélectionnées pour vous…

C2C (un remix moins bluesy, mais bon…)

Julia Stone (unplugged dans l'escalier) 

Rim'K au Maghreb 

Sébastien Tellier à CochonVille…

Barcella s'accepte comme il est…

François Gaillard (Shootés à l'Internet)

Deluxe en tournée 

Raggasonic (single "ça va clasher")

Yeti Lane (Analog wheel)

De La Soul's Plug 1 & Plug 2 present First Serve


Nemir et Deen Burbigo (Ailleurs) 



Bernhoft (Shout)

The Pains of Being Pure at Heart (et des corps purs aussi…)





 Et quelques "produits du commerce" (liens Amazon.fr), = des albums (en physique ou en digital) dont il est question ci-dessus (et pourquoi ne pas les acheter ici…?): 
C2C (2x), La Fine Equipe, Julia Stone, Paul Thomas Saunders, Rim'K, Sébastien Tellier, Barcella, François Gaillard, Alexis HK, AlgorythmiK, Yeti Lane, Raggasonic, De la Soul First Serve, Bernhoft, The Pains of Being Pure at Heart…